SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : UN EXPERT BELGE A ANALYSÉ LE CENTRE-VILLE

Mardi 14 Mai - 07:00

Actu. locale


A Clermont-Ferrand, les commerces affichent leurs promotions rue des Gras - © Agathe Rigo
Le fondateur de l'association belge de gestion de centre-ville est venu à Clermont-Ferrand pour partager son expérience.


Ce lundi 13 mai se sont tenues les 3e rencontres annuelles du commerce et de l'artisanat. Une centaine de commerçants ont répondu à l'appel. L'occasion de faire le point sur les mesures prises pour redynamiser le centre-ville : un règlement des terrasses, une charte de qualité de la vie nocturne, des nouveaux arrêts minutes...

Et pour réfléchir à de nouvelles pistes, la CCI du Puy-de-Dôme a demandé à un expert de gestion de centre-ville de venir expliquer son travail lors de ces rencontres annuelles. L'occasion également de faire une petite analyse du centre-ville clermontois...

"C'est une très bonne chose que les commerçants se mobilisent", s'exclame Jean-Luc Calonger. "J'étais assez surpris qu'ici on ait des propositions très opérationnelles alors qu'il n'y avait pas de stratégie clairement définie au départ. Mais je pense qu'il y a une dynamique très positive", ajoute-t-il.

Des magasins éphémères


Mais pour le fondateur de l'association de management de centre-ville belge, le constat est sans appel : Clermont-Ferrand a beaucoup de retard sur la question du digital. "La vision du digital est une vision qui, en tout cas vu des Pays-Bas, du Luxembourg, de Suisse, est dépassée", assène-t-il.

"Chez nous, le digital ce sont des gens qui font du Community Management, qui sont des influenceurs, des blogueurs, qui développent des sites marchands et c'est une fois qu'ils sont très puissants et costauds qu'ils arrivent au magasin physique. Or, ici on en est encore au point de dire "les magasins, c'est des magasins physiques et il faut les aider à faire un site internet, une page Facebook etc..." je pense que c'est un combat d'arrière garde", déclare Jean-Luc Calonger.

Pour lui, la dynamisation d'un centre-ville passe notamment par des boutiques éphémères. Avec un exemple à l'appui : le Slip Français. "C'est d'abord un travail d'influenceur, de blogueur, et lorsqu'il a un grand nombre de followers, il a un site marchand il peut vendre... et à un certain moment, ils voient que son nombre de followers stagne", explique l'expert belge.

Pour faire évoluer ce nombre, une seule solution : la boutique éphémère. "Quand les gens découvrent les produits dans le magasin, ils vont sur le site internet et deviennent follower. Maintenant le Slip Français a 14 magasins physiques et ils en sont hyper contents. C'est un magasin vitrine, c'est l'expérience client donc c'est ce qu'il nous faut dans les centre-villes", conclut-il.

Un centre-ville qui évolue


A noter tout de même qu'en deux ans, Clermont-Ferrand est passée de 10% de vacance commerciale à 7,5 %. Grâce notamment à l'arrivée de la manager de centre-ville. Dix commerces ont ainsi ouvert rue du Port, l'une des rue les plus touchées.

D'autres commerces vont bientôt rouvrir, comme celui situé en haut de la rue des Chaussetiers. Ou encore l'ancienne brasserie Richelieu place de Jaude qui va devenir un Five Guys.

Clermont-Ferrand a d'ailleurs été désignée comme la meilleure évolution du centre-ville commerçant au titre du palmarès des centres-villes commerçants 2019.