SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : LA CITÉ SCOLAIRE INTERNATIONALE SUR LES RAILS

Lundi 10 Mai - 05:00

Actu. locale


Le lycée Jeanne d'Arc à Clermont-Ferrand. - © Agathe Rigo / Radio SCOOP
Comme Grenoble ou Lyon, la ville de Clermont-Ferrand aura bientôt sa cité scolaire internationale, avec des formations allant de la sixième à la terminale. Elle sera ouverte à tous les élèves de l'académie et devrait aussi permettre d'attirer de nouvelles familles dans l'agglomération clermontoise.


Initié par le président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Jean-Yves Gouttebel, en 2017, le projet de cité scolaire internationale vient de franchir une nouvelle étape, avec la signature d'un accord entre le département, la région Auvergne Rhône-Alpes et le rectorat. La cité scolaire sera implantée à Clermont-Ferrand, sur le site de l'ensemble scolaire Jeanne d'Arc.

Attirer les cadres internationaux


Les collectivités ont envisagé de construire un nouvel établissement, mais ont finalement opté pour la rénovation de l'ensemble scolaire Jeanne d'Arc, à Clermont-Ferrand.

Tous les élèves ne seront pas intégrés à la section internationale mais il sera possible de suivre un parcours multi-langues de la sixième à la terminale.



"C'est une meilleure offre éducative pour des élèves donnés de l'Auvergne, explique Karim Benmiloud, le recteur de l'académie de Clermont-Ferrand. Mais c'est aussi un outil pour renforcer l'attractivité économique du territoire pour des cadres internationaux en mobilité, qui voudraient que leurs enfants puissent suivre des enseignements en majorité anglophones par exemple. De façon à ce que ce séjour en Auvergne ne déscolarise pas leurs propres enfants quand ils retourneront dans leur pays d'origine".

10 millions d'euros sont envisagés pour rénover l'établissement, notamment l'internat et les salles de classe.

Le label "cité scolaire internationale" devrait être obtenu dans les deux ou trois prochaines années. En attendant, il faut bâtir les programmes, mais il existe déjà une base solide, puisqu'il y a des sections anglophones et chinoises au collège Jeanne d'Arc et que le lycée propose des doubles baccalauréats français-anglais et français-chinois.