SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CENTRALE NUCLÉAIRE DU BUGEY : DES COMPRIMÉS D'IODE DISTRIBUÉS AUX RIVERAINS

Jeudi 19 Septembre - 05:03

Actu. locale


La centrale nucléaire du Bugey, à Saint-Vulbas, dans l'Ain - © Sandrine Ollier
86 communes de l'Ain, du Rhône et de l'Isère sont actuellement ciblées par cette campagne de distribution d'iode.Elle vient en complément de celle organisée en janvier 2016.


Il y a 3 ans et demi, toutes les personnes habitant à moins de 10 kilomètres des installations nucléaires étaient concernées. Cette fois, la distribution impacte 272 000 personnes dans un rayon de 10 à 20 kilomètres autour de la centrale.

Comment se déroule cette campagne?


Dans les prochains jours, les habitants vont recevoir un courrier les invitant à se rendre en pharmacie pour retirer gratuitement leurs boîtes de comprimés d'iode.

Lors de la dernière campagne, seulement 55 % des personnes ciblées étaient venues les chercher. "L'objectif est d'augmenter ce taux de couverture explique Arnaud Cochet, le préfet de l'Ain. On va essayer, par cette nouvelle campagne, de sensibiliser le plus grand nombre et on compte sur les médecins et les pharmaciens pour nous aider".

72 pharmacies sont concernées par cette opération. Vous pouvez les retrouver ici .



Selon l'Autorité de Sûreté Nucléaire, en cas d'accident , "le rejet d'iode radioactif dans l'atmosphère pourrait constituer un risque sanitaire pour les personnes. Respiré ou avalé, l'iode radioactif se fixe sur la glande thyroïde, organe essentiel à la régulation hormonale. La prise de comprimés d'iode stable permet de saturer la glande thyroïde qui, ainsi, ne peut plus capter ou fixer l'iode radioactif ".

Pourquoi cette campagne?


En janvier 2016, le gouvernement a décidé d'étendre le plan particulier d'intervention autour des centrales nucléaires de 10 à 20 kilomètres. Cette extension concerne en France 2,2 millions de personnes et plus de 200 000 établissements recevant du public.

Le but de cette campagne est également de rappeler les 6 réflexes à adopter en cas d'accident nucléaire : se mettre à l'abri rapidement dans un bâtiment en dur, se tenir informé grâce aux médias, ne pas aller chercher ses enfants à l'école, limiter ses communications téléphoniques, prendre le(s) comprimé(s) d'iode stable sur instruction du préfet selon la posologie et se préparer à une éventuelle évacuation.