SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BRAQUAGE D'UN FOURGON À LYON : UN BUTIN À 9 MILLIONS D'EUROS

Vendredi 28 Aout - 11:00

Faits divers


Le fourgon blindé a été incendié par les malfaiteurs - © Radio Scoop Léa Duperrin
Les malfaiteurs, visiblement bien renseignés, sont repartis avec le butin.


Un fourgon blindé de la société Loomis a été victime d'un spectaculaire braquage ce vendredi matin à Lyon.

D'après les premiers éléments, vers 9 heures, le fourgon sortait juste de la Banque de France lorsque deux utilitaires l'ont forcé à s'arrêter rue Pierre-Sémard, dans le 7e arrondissement.

Les véhicules des braqueurs retrouvés incendiés à Solaize


Les voleurs, armés, ont réussi à s'emparer de l'argent dans le fourgon avant d'y mettre le feu et repartir à bord des deux véhicules.

Les utilitaires ont été retrouvés incendiés à Solaize dans la matinée, selon Le Progrès.

"Les malfaiteurs ont réussi à prendre immédiatement la fuite après la commission de ces faits. Aucun blessé n'est à déplorer", indique le parquet de Lyon qui ajoute que le butin est de 9 millions d'euros.


Une enquête interne demandée


"Ce qui nous a un peu surpris, c'est que c'est une attaque audacieuse, en pleine ville", a déclaré Michel Tresch, PDG de Loomis France.

Le braquage de vendredi "rappelle que le métier de Loomis est un métier à risque". "L'essentiel, c'est que les convoyeurs soient sains et saufs", a-t-il ajouté. Ils seront reçus par une psychologue de l'entreprise lundi.

Kader Bengueche, délégué CGT Loomis, a demandé l'ouverture d'une enquête interne. Les transporteurs suivent des "formations assez poussées pour s'extraire de guet-apens (…) et là, ce qui est particulier, c'est qu'ils aient ouvert la porte aux braqueurs", a-t-il souligné.

"De ce que je crois savoir, tous n'étaient pas forcément rompus à l'exercice du transport de fonds en Banque de France", exercice "qui demande une certaine dextérité", a-t-il précisé.

Une enquête a été ouverte pour vol avec arme en bande organisée, confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon, chargée des dossiers touchant à la grande criminalité, et à la police judiciaire.