SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : L'OPPOSITION DEMANDE DES COMPTES À LAURENT WAUQUIEZ

Mercredi 27 Mai - 15:42

COVID-19


Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez. - © Hugo Frances
"Où est l'argent tant promis ?", demande notamment Jean-François Debat, le président du groupe Socialiste & Démocrate, qui estime que les annonces du président de la Région ne sont pas suivies d'effets.


Depuis le début de la crise du Coronavirus, Laurent Wauquiez multiplie les promesses financières, envers les entreprises comme les usagers des TER, en passant par la distribution de 9 millions de masques aux habitants. Mais certains opposants politiques dénoncent un simple mode de communication, en s'appuyant sur la réunion de la commission des finances, qui s'est déroulée ce mardi 26 mai.

Une annonce d'un budget déjà voté avant la crise


"Dans la gestion de la crise sanitaire, la Région parle beaucoup mais agit peu. Ainsi, il y a encore quelques semaines, Laurent Wauquiez annonçait consacrer plus de 30 millions d'euros pour sauver le secteur culturel. La réalité est pourtant tout autre. Alors qu'un rapport budgétaire soumis au vote des conseillers régionaux proposait une nouvelle fois de déployer différemment les sommes votées dans le budget primitif 2020, il n'y avait, par exemple, nulle part les sommes annoncées pour la culture. Les 30 millions d'euros annoncés par Laurent Wauquiez pour sauver les structures culturelles frappées par la crise sanitaire correspondent en vérité au budget de la culture voté en décembre dernier dans le cadre du budget primitif pour l'année 2020. Pas un euro de plus", dénonce Jean-François Debat.

Le maire de Bourg-en-Bresse souhaite "faire voter un budget supplémentaire à la Région, seule solution pour passer des annonces aux actes. Car, passé les annonces publiques du président de région, l'argent annoncé dans la presse pour faire face à la crise sanitaire n'existe pas".

Le président du groupe Socialiste & Démocrate à la Région estime également que ces budgets sont alloués "au détriment de politiques régionales" et prévient : "toutes les autres grandes régions du pays mettront en œuvre, ou sont en train de le faire, un budget supplémentaire pour faire face à la crise. Toutes, sauf Auvergne-Rhône-Alpes. Cela ne peut pas durer".