SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AUVERGNE-RHÔNE-ALPES : L'ÉTAT DE CATASTROPHE NATURELLE BIENTÔT DÉCLARÉ

Dimanche 16 Juin - 15:46

Actu. locale


Le rond-point de Meons à St-Étienne - © Gaetan Barralon / Radio Scoop
L'état de catastrophe naturelle sera pris "dans les deux jours qui viennent", a annoncé dimanche le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, après les violents orages qui ont touché samedi la région Rhône-Alpes, faisant un mort et de nombreux dégâts.


"C'est catastrophique, j'ai rarement vu des épisodes comme celui-ci, la situation est vraiment dramatique. En termes agricoles, la Drôme et l'Isère sont les départements les plus touchés", a dit sur BFM-TV le ministre qui s'est rendu sur place.

"Pour la plupart des récoltes, c'est entre 80 et 100% de pertes", a-t-il affirmé.

Neuf départements avaient été placés en vigilance orange par Météo-France, l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, la Haute-Loire, le Rhône, la Savoie et la Haute-Savoie.

Le décès d'une touriste allemande

En Haute-Savoie, une touriste allemande de 51 ans est décédée dans un camping, écrasée par un arbre tombé sur son camping-car.

Dans la Drôme, les pompiers sont intervenus à près de 380 reprises dans le département, dont plus de 200 rien qu'à Romans-sur-Isère, où la grêle n'est tombée qu'un quart d'heure mais l'épisode a été "d'une violence inouïe, accompagné de vents très forts tourbillonnants", a souligné la mairie dans un communiqué.

"L'Etat sera au rendez-vous"

Le ministre a tenu à souligner que "l'Etat sera au rendez-vous, comme il l'a toujours été. L'état de catastrophe naturelle sera pris dans les deux jours qui viennent, dans les deux jours qui viennent ce sera fait", a-t-il précisé.

"Il faut que tous ceux qui sont touchés fassent leur déclaration à l'assurance dès demain. Il n'est pas pensable que des exploitants agricoles mettent la clé sous la porte après cet épisode", a ajouté M. Guillaume.

(Avec AFP)