SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"ALLÔ ? VOUS AVEZ ÉTÉ EN CONTACT AVEC UNE PERSONNE POSITIVE AU CORONAVIRUS"

Jeudi 27 Aout - 06:00

COVID-19


La plateforme "contact-tracing" de la CPAM de l'Ain - © Radio SCOOP / Delphine Convert
"Protéger, tester, isoler" : casser les chaînes de transmission du virus passe notamment par la mise en place de plateformes de "contact-tracing" en Auvergne-Rhône-Alpes.


Limiter la propagation du coronavirus : c'est la mission des plateformes “contact-tracing”, mises en place dans les caisses primaires d'assurance maladie [CPAM] de la région, notamment dans l'Ain, le Rhône, la Loire et le Puy-de-Dôme.

Un dispositif très réactif


Des agents s'y relaient 7 jours sur 7, de 8h à 19h, pour appeler les personnes testées positives au Covid-19, identifier leurs "cas-contacts", et isoler les personnes potentiellement malades et contagieuses.

Tout va très vite, selon Anne Laurens, la directrice de la CPAM de l'Ain. "Dès qu'un test fait par un laboratoire est positif, nous en avons connaissance dans les 24 heures. On a alors 4 heures pour alerter un patient positif, et on a ensuite 24 heures pour tracer tous ses "cas-contacts" et les prévenir. On peut donc aller très vite, pour faire en sorte que les gens s'isolent, et ne contaminent pas d'autres personnes".

Des milliers d'appels en Auvergne-Rhône-Alpes


En Auvergne-Rhône-Alpes, 20.869 personnes ont été contactées, entre le 13 mai et 31 juillet : 3.732 patients zéro, et 17.137 personnes "contact".