SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : LES ÉCOLIERS SENSIBILISÉS AUX ACCIDENTS DE LA VIE COURANTE

Lundi 21 Janvier - 05:00

Actu. locale


Des élèves de CM2 de l’école de Lent sensibilisent les plus jeunes aux accidents de la vie courante - © Delphine Convert
Brûlures, chutes, noyades dans les piscines. La semaine dernière, les élèves d'une dizaine d'écoles de l'Ain ont été sensibilisés aux accidents de la vie courante dans le cadre d'une semaine consacrée à ce thème.


En France, chaque année plus de 11 millions de personnes sont victimes d'un accident de la vie courante dont 230 000 enfants. On compte 20 000 décès. Des catastrophes qui pourraient être évitées ou moins graves avec quelques gestes de prévention et un peu d'attention. D'où l'importance de les prévenir, et si possible dès le plus jeune âge.

Dans le cadre d'une semaine consacrée à ce thème (organisé par un organisme de mutuelle scolaire), les élèves d'une dizaine d'école de l'Ain ont été sensibilisés.

"Ne pas lécher le couteau car on peut se couper la langue"

A Lent, à une dizaine de kilomètres de Bourg-en-Bresse, l'ensemble des écoliers ont été formés par les élèves de CM2. Lecture d'une histoire, support interactif, travail en petit groupe, tout est propice à l'échange. À la fin de la séance, les élèves semblent avoir retenu la leçon du jour.

Extraits : "ne pas lécher le couteau car on peut se couper la langue", "si on se couche, en même temps qu'on mange un gâteau ou un bonbon, on peut s'étouffer", "ne pas monter sur ses boites quand on veut attraper un objet car on peut tomber", "ne pas toucher les outils de papa", "ne pas prendre un sèche-cheveux en même temps qu'on utilise de l'eau car on risque de s'électrocuter".

On l'aura compris, que ce soit à la salle de bains, dans la cuisine, dans le salon, ou dans le jardin, les dangers sont nombreux. "Grâce à cette opération, on espère que les élèves ne se mettent pas en dangers eux-mêmes" explique Marie-Claire Panabières, la directrice de l'école.

L'enseignante espère que les enfants "en parle avec leur famille pour que tout le monde se rende compte qu'il y a un certain nombre de précautions à prendre".

Certains gestes de premiers secours ont également été évoqués.