SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

300 EMPLOIS MENACÉS À L'ENTREPRISE FAMAR LYON

Jeudi 4 Juillet - 16:00

Actu. locale


Manifestation des salariés de Famar Lyon. - © Radio Scoop / Léa Duperrin
Plusieurs centaines de salariés ont manifesté ce jeudi entre leur usine et la mairie de Saint-Genis-Laval pour défendre les emplois.


"Pas d'économies sur la santé !" clament les salariés de l'entreprise Famar Lyon, actuellement en redressement judiciaire. Le fond d'investissement américain KKR, unique actionnaire de l'entreprise de Saint-Genis-Laval, est en pleine restructuration.

Il est possible que les activités pharmaceutiques de Famar Lyon prennent fin, dès l'année prochaine.

Risques de rupture de stock

"On sait bien que dans le fond, c'est une histoire de coût. Sauf que si on arrête de fabriquer les médicaments, les ruptures de stock seront encore plus importantes et des patients pourraient ne pas avoir de traitement", explique Stéphane Collet, délégué Force Ouvrière. Les salariés de l'usine de Famar Lyon sont notamment spécialisés dans la fabrication de médicaments pour les personnes bipolaires.

Compléter l'activité de l'usine

Plusieurs alternatives pourraient permettre de sauvegarder certains emplois mais dans un autre domaine d'activité, ce qui ne convient pas aux syndicats mobilisés (CGT, CFE-CGC et FO). Le site pourrait être transformé en un "parc multi-sociétés".



"Si l'activité pharmaceutique est maintenue, j'en serai le premier satisfait, mais nous devons aussi anticiper pour sauver les emplois sur la commune, de manière plus globale", explique Roland Crimier, le maire de Saint-Genis-Laval.

Après avoir reçu la délégation syndicale, il a été décidé qu'une table ronde serait organisée prochainement, réunissant personnalités politiques, salariés et membres de la direction.