SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CLERMONT-FERRAND : DES ZONES D'ATTENTES POUR LES LIVREURS À SCOOTER

Mardi 17 Mai - 05:00

Actu. locale


Une zone d'attente scooter dans une rue de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). - © Tiphaine Coulon / Radio Scoop
La ville de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) teste depuis ce lundi 16 mai une nouvelle régulation pour les livreurs à scooter. Certaines rues du centre-ville piéton leur seront interdites. Ils devront stationner dans des zones dédiées et récupérer leurs commandes à pied, sous peine d'une amende de 135 euros.


Des scooters qui slaloment entre les piétons, les vélos et les clients attablés en terrasse. La scène est devenue courante avec le développement des services de livraisons de repas à domicile. Plus de 300 passages ont été enregistrés certains soirs dans les rues de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ! Pour apaiser la circulation, la mairie teste un nouveau système depuis ce lundi 16 mai. Les livreurs devront garer leurs scooters dans des zones dédiées et récupérer leurs commandes à pied.

Cinq zones d'attente dédiées


Après discussion avec les livreurs et les commerçants, la ville a créé cinq zones de stationnement. Elles sont situées place de Jaude, place Gaillard, place de la Résistance, place de l'étoile et rue Nestor-Perret. Autrement dit, pas question de rouler sur la voie de tramway et de remonter la rue piétonne pour aller chercher une commande rue des Gras.

"Les scooters se garent sur ces zones d'attente et finissent leurs trajets à pied pour éviter d'emprunter le centre-ville qui est piéton", souligne Cyril Cineux, l'adjoint chargé de la circulation à la mairie de Clermont-Ferrand.

La zone d'attente pour les scooters place de Jaude à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). © Tiphaine Coulon / Radio Scoop


Dans le même temps, pour rappeler ces interdictions et bloquer les scooters, des barrières temporaires vont être mises en place jusqu'au mois d'octobre. Elles sont installées en soirée par les restaurateurs dans les rues concernées. Il s'agit des rues Nestor-Perret, rue Champfort, rue des Minimes, rue de la Boucherie, rue Terrasse, rue Ribeyre-Jaffeux, rue de la Michodière, rue Saint-Dominique, rue de l'Ange, rue des Petits-Gras et rue des Chaussetiers.

La police municipale effectuera des contrôles et pourra verbaliser à hauteur de 135 euros.



Le dispositif pourra évoluer s'il ne donne pas satisfaction.