SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PANNE DES NUMÉROS D'URGENCE : ORANGE LANCE UNE ENQUÊTE INTERNE

Vendredi 4 Juin - 08:44

France


Le logo du fournisseur Orange - © DR
L'opérateur téléphonique Orange a annoncé vendredi avoir lancé une enquête interne "approfondie", confiée à l'inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements qui ont empêché mercredi l'accès aux numéros de secours dans toute la France.


L'opérateur téléphonique Orange a annoncé vendredi avoir lancé une enquête interne "approfondie", confiée à l'inspection générale du groupe, pour identifier les dysfonctionnements qui ont empêché mercredi l'accès aux numéros de secours dans toute la France.

"Celle-ci devra mener les investigations nécessaires pour identifier les causes précises de cet incident et émettre des recommandations pour tirer tous les enseignements nécessaires", précise le groupe dans un communiqué.

Les conclusions de cette enquête interne sont attendues sous 7 jours.

Pas de cyberattaque


"En lien avec la cellule interministérielle de crise, nous avons mis en place hier soir une cellule dédiée afin de résoudre d'éventuels dysfonctionnements locaux qui pourraient apparaître", a ajouté l'opérateur téléphonique.

Une nouvelle cellule interministérielle de crise va se réunir dans la matinée pour faire un bilan de la nuit, en présence du Premier ministre Jean Castex, a indiqué Matignon.

Le PDG d'Orange Stéphane Richard a présenté "ses plus vives excuses" aux personnes touchées, après cet événement inédit qui pourrait être lié à la mort d'au moins quatre personnes dont un jeune enfant, selon un bilan encore très provisoire.

Interrogé sur l'origine de cette panne, M. Richard a écarté l'hypothèse d'une cyberattaque, expliquant que cet incident était "plus probablement" dû à "une défaillance logicielle dans (les) équipements critiques de réseaux", c'est-à-dire des plateformes chargées d'acheminer des appels.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)