SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LOIRE : LE PAPA DE KILLIAN PORTE PLAINTE CONTRE L’IME DE SAINT-CHAMOND POUR VIOLENCES

Jeudi 24 Octobre - 05:00

Actu. locale


Killian, atteint du syndrome d'Angelman - © facebook association Killian
Killian est un jeune Ligérien de 18 ans, atteint du syndrome d'Angelman. Il souffre de sévères troubles neurologiques depuis sa naissance.


Nous vous en avons parlé plusieurs fois sur Radio Scoop, au travers des défis sportifs que se lance son papa, Olivier, pour faire connaître sa maladie et récolter des fonds.

Le dernier en date s'est déroulé en début d'année, avec 1000 kilomètres parcourus à pied entre le Morbihan et Saint-Chamond, en compagnie de plusieurs de ses collègues policiers. Mais cette fois, c'est pour un sujet encore plus grave que le garçon fait parler de lui.

Killian aurait été victime de violences


Depuis 13 ans maintenant, le jeune homme est placé toute la semaine à l'Institut médico-éducatif Sainte-Mathilde, situé à Saint-Chamond. Dernièrement, il est rentré chez lui avec plusieurs blessures. Sans réelles explications à ce sujet, son papa a décidé de porter plainte il y a quelques jours pour violences aggravées sur personnes vulnérable.

"Il rentre régulièrement à la maison avec des blessures, des morsures ou des hématomes. C'est devenu tellement fréquent, que je ne pouvais plus rester sans rien faire", nous a confié Olivier Cressens qui tente de trouver une explication.

Un manque d'effectifs à l'origine du problème ?


"J'assiste depuis le mois d'avril à un certain nombre de démissions au sein de l'établissement. A cause du manque d'effectif, les personnels ne sont peut-être plus en capacité de gérer nos enfants. À mon avis, on ne leur donne pas les moyens de faire leur travail comme il le faut", poursuit-il.

"En tant que papa, je culpabilise"


Une situation qu'Olivier Cressens vit très difficilement. "Killian est un enfant qui ne parle pas, donc il ne peut pas me raconter ce qu'il vit toute la semaine. Je ne cache pas qu'en tant que papa, je culpabilise tous les lundis matins quand je l'emmène dans cet établissement. N'importe qui, avec un enfant normal, l'aurait déjà changé d'école. Avec un enfant handicapé, ce n'est pas possible", explique-t-il.

Une enquête est en cours. Nous avons tenté de contacter la Croix-Rouge, qui gère l'IME Sainte-Mathilde, sans retour de la part de l'association.