SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN AIR DE RENTRÉE DES CLASSES INÉDIT, EN PLEIN MOIS DE JUIN

Lundi 22 Juin - 08:25

Pratique


Une rentrée des classes un peu spéciale, après le confinement - © Radio SCOOP / Léa Duperrin
À deux semaines des vacances d'été, l'école redevient obligatoire pour tous les écoliers et les collégiens, en ce lundi 22 juin.


Emmanuel Macron l'avait indiqué le 14 juin : les maternelles, primaires, collèges, mais aussi les crèches, rouvrent pour tous les élèves, après trois mois de cours à la maison, pour cause de confinement.

Les écoles de la région ont donc pris un air de rentrée des classes, ce matin alors que l'été vient de commencer.

Protocole sanitaire assoupli


Cette nouvelle étape du déconfinement s'accompagne de la mise en place d'un nouveau protocole sanitaire assoupli. La limite des 15 élèves par classe a été levée, tout comme les distances d'un mètre entre les enfants d'une même classe en maternelle. Les jeux, les bancs et les espaces collectifs sont désormais accessibles, à condition d'être nettoyés chaque jour.

Les premiers élèves sont arrivés tôt devant les écoles de la région, pour certains, dès 08h00 du matin. Et les parents, pour la plupart, sont soulagés : ils attendaient ce moment avec beaucoup d'impatience, après le confinement.

"Ces deux prochaines semaines permettront une petite remise à niveau indispensable pour ma fille, avant la rentrée de septembre". Une maman d'élève en grande section de maternelle.



Encore des adaptations nécessaires


Dans certains établissements, les élèves n'auront cours que quelques jours par semaine, ou par demi-journée, pour permettre aux enseignants d'adapter les conditions d'accueil.

"J'ai beaucoup de chance, je vais pouvoir laisser ma fille à l'école du lundi au vendredi car en tant qu'accompagnatrice d'élèves en situation de handicap, je suis considérée comme prioritaire", explique Morgane devant les grilles d'une école maternelle à Lyon.

Un peu plus loin, Massamba accompagne son fils, en grande section. "Au début je ne voulais pas qu'il retourne à l'école, mais je pense qu'il faut suivre les recommandations scientifiques. Deux semaines, c'est bien, ça permet de voir comment les élèves ont progressé pendant le confinement", assure ce père de famille.

D'autres parents restent sceptiques. "Je croise les doigts... Ma fille est en CM2, sa classe fait la taille d'une chambre je ne sais pas comment ils vont réussir à respecter les distances. Mais il faut bien vivre, on n'a pas le choix !", explique-t-elle avant que ne retentisse la première sonnerie du matin.



Cassandra, infirmière, participe avec Emilie, à la 24ème édition du 4L Trophy
Cassandra, infirmière, participe avec Emilie, à la 24ème édition du 4L Trophy
Stéphane, rétrogamer, présente le jeu Michael Jackson's Moonwalker
Kévin, technicien de laboratoire
Thomas Mondon, directeur marketing Walibi
Jean-Philippe Pelou-Daniel dirige le centre commercial La Part-Dieu
Jérémy, propriétaire d’un food truck et traiteur
Michel, responsable du programme des Nuits du Canal
Anna Josephsson, chargée de communication à l’EFS pour le Rhône
Estelle, ATSEM, a créé un jeu de société
Abdel, surveillant pénitentiaire