SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoie
  • Vienne
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UN MAIRE RELAXÉ APRÈS AVOIR COMPARÉ UNE COMMUNE DU PUY-DE-DÔME À TCHERNOBYL

Mercredi 19 Juin - 19:12

Police - Justice


Marteau tribunal - © Canva
Le maire de Courmelles, dans l'Aisne, était poursuivi pour diffamation après avoir comparé la commune de Saint-Eloy-les-Mines à Prypiat, ville ukrainienne désertée après la catastrophe de Tchernobyl en 1986. Il a finalement été relaxé.


L'affaire avait fait grand bruit il y a quelques mois en Auvergne. La commune de Saint-Eloy-les-Mines, dans le Puy-de-Dôme, avait été comparée par un maire picard à Prypiat, ville d'Ukraine désertée après la catastrophe de Tchernobyl en 1986.

Dans son ouvrage 'Le village contre la multinationale", le maire de Courmelles (Aisne) Arnaud Svrceke avait provoqué la colère d'Anthony Palermo, le premier édile de Saint-Eloy-les-Mines. 

Ce dernier avait porté plainte après avoir lu des propos peu flatteurs visant sa ville. Il estimait que ces mots salissaient l'image de la commune des Combrailles.

D'après La Montagne, le tribunal de Clermont-Ferrand a relaxé le maire picard mardi 18 juin, estimant qu'il n'y avait pas diffamation.



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)