SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

HAUTES-PYRÉNÉES : DEUX ENSEIGNANTS TUÉS PAR BALLE DANS UN VILLAGE

Mardi 5 Juillet - 13:30

France


Un gendarme - © DR
Deux enseignants ont été tués par balle ce lundi 4 juillet, dans un petit village des Hautes-Pyrénées.


Un homme et une femme, tous deux enseignants dans un collège de Tarbes, ont été tués par balle dans un petit village des Hautes-Pyrénées, a-t-on appris mardi auprès du parquet, qui a ouvert une enquête pour double homicide.

L'auteur présumé "est en fuite, il n'a pas pu être interpellé pour l'instant", a précisé le procureur de Tarbes, Pierre Aurignac, sans donner de précisions sur son identité ou ses motivations.

Une rivalité amoureuse à l'origine du drame ?


Selon une source proche de l'enquête, une rivalité amoureuse serait à l'origine du double meurtre. Le suspect, un ex-compagnon de l'enseignante, âgé d'une trentaine d'années, serait arrivé à moto pour abattre les deux enseignants du collège Desaix, à Tarbes.

La femme, qui avait 32 ans, a été retrouvée lundi en fin d'après-midi gisant dans une rue de Pouyastruc par des voisins qui ont alerté les gendarmes. Arrivés sur place, ceux-ci ont en outre découvert un homme de 55 ans, décédé dans sa maison, quelques mètres plus loin, a précisé le procureur.

L'enquête, pour double homicide, a été confiée à la brigade de recherche de Tarbes et à la section de recherche de Toulouse, a-t-il ajouté.

Au total, une soixantaine de gendarmes sont mobilisés pour "localiser le plus rapidement possible" le suspect, selon une source de gendarmerie.

Un fait divers affreux


"Réaction de tristesse et de compassion pour les familles des enseignants, les collègues et élèves", a indiqué à l'AFP le ministre de l'Education Pap Ndiaye, qui était en visite dans un lycée de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). "Pour le reste, il s'agit d'un fait divers affreux, compassion et sympathie vont à celles et ceux qui les connaissaient", a-t-il ajouté.

Les autopsies des victimes seront pratiquées dans les prochains jours à l'Institut médico-légal de Toulouse. Au collège Desaix, où les victimes étaient professeur d'éducation physique et professeure de français, une cellule de soutien psychologique a été mise en place dès mardi pour accueillir les enseignants, élèves et parents d'élèves qui étaient sous le choc.

Le double homicide de lundi s'est produit alors que les élèves de 3e célébraient la fin de l'année scolaire avec un bal dans l'établissement.