SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

FOOTBALL : UN JOUEUR DE L'OL JUGÉ POUR VIOLENCES CONJUGALES

Mercredi 8 Septembre - 14:29

Actu. locale


Le défenseur allemand Jérôme Boateng s'est engagé avec l'OL. - © Valentin Chenard
La dernière recrue de l'OL, Jérôme Boateng, sera jugé pour violences conjugales jeudi 9 septembre, à Munich.


Le joueur allemand, fraîchement arrivé à l'OL, doit comparaître jeudi devant un tribunal de Munich. Il doit répondre de violences conjugales sur la mère de ses deux enfants. Des faits qui remontent à 2018.

L'ancien joueur du Bayern, dont l'aura publique dépasse largement le milieu du football, est attendu en personne à l'audience, selon son avocat.

Son ex-compagne l'accuse de l'avoir blessée lors d'une violente dispute, il y a trois ans, pendant des vacances. La peine maximale encourue pour des faits de cette nature est de cinq ans de prison. Un jugement pourrait être rendu dès ce jeudi.

L'un des enjeux indirects du procès pourrait aussi être la garde de leurs deux jumelles, qui fait l'objet d'une procédure séparée.

Une star du football


L'audience de jeudi, programmée une première fois en décembre dernier, avait été repoussée en raison de l'absence d'un témoin souffrant du Covid-19.

Champion du monde avec l'Allemagne en 2014, Boateng compte à 33 ans des millions d'abonnés sur les réseaux sociaux : icône de la publicité, son nom est une marque, avec laquelle il fait aussi la promotion de ses propres lignes de vêtements.

Ce fils d'une Allemande et d'un Ghanéen est aussi une figure de la diversité en Allemagne, invité à la chancellerie par Angela Merkel, après avoir été attaqué pour sa couleur de peau par un dirigeant d'extrême droite en 2016.

Une vie extra-sportive agitée


Au point que son patron au Bayern, Karl-Heinz Rummenigge lui avait demandé quelques mois plus tard de "redescendre sur terre" pour mieux se concentrer sur ses performances sportives.

Mais à l'approche du procès de jeudi, la vie privée du joueur est aussi redevenue un sujet d'échanges parfois vigoureux sur les réseaux sociaux, et fait les choux gras de la presse.

En début d'année, sa dernière petite amie Kasia Lenhardt, qu'il venait de quitter quelques jours plus tôt, a été retrouvée morte dans un appartement de Berlin. La justice a conclu à un suicide. Jérôme Boateng était à ce moment-là en déplacement au Qatar avec le Bayern, où il disputait le Mondial des clubs. Il est rentré immédiatement en Allemagne.

Elle aussi l'avait accusé de l'avoir violentée, avant de se rétracter, selon le quotidien munichois Süddeutsche Zeitung.