SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

CANICULE CET ÉTÉ : UN EXCÈS DE MORTALITÉ DÉTECTÉ

Mardi 22 Novembre - 08:55

Santé


Les températures seront de plus en plus en élevées en Auvergne-Rhône-Alpes d'ici 2050 - © CC
En France durant l'été 2022, un excès de mortalité a été observé, selon un rapport publié lundi 21 novembre.


Un excès de mortalité estimé à plus de 10.000 décès. C'est le bilan de l'été en France, en cause : l'épidémie de Covid et, surtout, les canicules à répétition.

Lors du deuxième été le plus chaud depuis 1900, il y a eu 10.420 décès en excès entre le 1er juin et le 15 septembre, selon une estimation donnée lundi soir par l'agence Santé publique France (SpF) dans un bilan "Canicule et santé".

Une partie de ces décès se concentre sur les trois épisodes de canicule : 2.816 enregistrés sur ces seules périodes.

Qu'est-ce qu'un excès de mortalité ?


C'est le nombre de décès observé par rapport à celui attendu, établi en comparaison avec les cinq étés précédents en fonction du vieillissement démographique.

Le bilan de la surmortalité lors des canicules de 2022 est "le plus important depuis 2003".

Une part de la surmortalité de l'ensemble de l'été 2022 (du 1er juin au 15 septembre) est aussi "vraisemblablement due à une exposition à de fortes chaleurs" sous "les seuils d'alerte canicule". Il faudra attendre début 2023 pour avoir une estimation précise de leur rôle spécifique.