SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BAISSE DES SUBVENTIONS CULTURELLES : L'APPEL DE GRÉGORY DOUCET À LAURENT WAUQUIEZ

Mercredi 18 Mai - 11:35

Actu. locale


Gregory DOUCET - © Nicolas Gallet
Ce mercredi 18 mai, le maire de Lyon a publié une vidéo demandant à Laurent Wauquiez de revenir sur le plan de baisse des subventions culturelles.


Dans une vidéo publiée ce mercredi sur les réseaux sociaux, le maire de Lyon Grégory Doucet a demandé à Laurent Wauquiez de revenir sur sa décision concernant les baisses de subventions au milieu de la culture.

Certains lieux culturels sont menacés de fermeture. C'est le cas du musée Tony Garnier, qui pourrait mettre la clé sous la porte dès le mois de septembre prochain, à cause de la suppression des subventions de la région, soit 35.000 euros.

D'autres lieux sont également menacés : l'opéra de Lyon, la Villa Gillet ou encore les Biennales. Grégory Doucet parle d'un sacrifice "sans justification". Il a demandé au président de région de revenir sur cette décision "qui met en péril les activités et les emplois culturels déjà fragilisés par la crise sanitaire". Le maire de la ville a expliqué que soutenir le milieu de la culture était un "devoir historique et républicain".

"C'est ce que font les régimes autoritaires"


Ce mercredi matin lors d'une conférence de presse en amont du Conseil municipal du jeudi 19 mai, la question a été posée de savoir s'il y avait, selon le maire, un ciblage politique de la part du président de la Région, Laurent Wauquiez ayant par ailleurs annoncé la fin des subventions régionales pour la ville de Grenoble, dirigée également par un maire écologiste. Une décision prise en lien avec un tout autre sujet, puisqu'il s'agissait en l'occurrence d'une réaction au vote concernant l'autorisation des "burkinis", les maillots de bain couvrants dans les piscines grenobloises.

"Un ciblage politique ? Le sujet ici, c'est le bien commun, c'est la pratique artistique. Faire de la politique sur les arts et la culture, c'est ce que font les régimes autoritaires. C'est une méthode brutale, inacceptable. C'est ce par quoi commencent tous les régimes fascistes, c'est une politique d'extrême droite", s'est indigné Grégory Doucet. Un vœu symbolique sera voté en Conseil municipal "pour demander à la Région de revenir à la raison", a indiqué le maire.

"La liste continue de s'allonger. La méthode pose problème, mais le fond également. Que cherche M. Wauquiez ? De quoi parle-t-il quand il évoque des rééquilibrages ? Est-ce que c'est ce projet d'un Puy du Fou en Auvergne ?", s'est par ailleurs interrogée l'adjointe à la culture Nathalie Perrin-Gilbert, qui chiffre pour l'instant la perte des financements à 2 millions d'euros.

Tout récemment, des baisses de subventions ont été annoncées concernant les Nuits Sonores, les théâtres de la Croix-Rousse et celui du Point du Jour. Même chose pour les Subsistances qui verront leurs subventions régionales baisser de moitié, avec 150.000 euros en moins.