SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AVANT D'INTERDIRE LES VÉHICULES POLLUANTS, LA MÉTROPOLE DE LYON DEMANDE VOTRE AVIS !

Lundi 20 Septembre - 14:30

Actu. locale


Véhicules et embouteillages - illustration - © DR
Alors que la Zone à Faibles Emissions doit s'étendre un peu plus dès 2022, la Métropole de Lyon lance une grande concertation. Jusqu'en février, les habitants vont pouvoir s'informer et donner leur avis. Première réunion publique ce lundi 20 septembre, de 18h30 à 20h30.


Dès le début de leur mandat, les écologistes ont prévenu : la ZFE sera élargie, pour exclure progressivement les véhicules les plus polluants, jusqu'à atteindre le zéro diesel dès 2026.

Si la Zone à Faibles Emissions ne concernaient jusqu'ici que les véhicules professionnels, elle doit dès 2022 s'étendre aux véhicules des particuliers ayant une vignette Crit'Air 5. Avant d'aller plus loin, les élus métropolitains lancent une grande concertation avec la promesse de "donner une solution à chaque habitant."

Cinq mois pour informer, débattre, proposer


Premier objectif : informer, faire connaître cette ZFE au plus grand nombre. Car à la fin, tous les automobilistes qui n'ont pas de vignette Crit'Air 1 seront concernés. Absolument tous ? En fait, pas vraiment. Car des dérogations seront possibles, pour les grands lyonnais qui n'auraient pas d'autre choix que de continuer à utiliser leur voiture sans pouvoir la remplacer pour une moins polluante.

D'autres pourront en changer, mais à condition d'avoir un coup de pouce financier. D'autres encore pourront abandonner leur voiture et se déplacer en transports en commun... À condition d'avoir une ligne qui corresponde.

"Cette concertation est longue, c'est le choix que nous avons fait pour que tout le monde puisse donner son avis. Les habitants pourront discuter du calendrier, du périmètre, des exceptions", a rappelé le président de la Métropole Bruno Bernard.

Comment participer ? Déjà, en ligne sur le site jeparticipe.grandlyon.com où seront déposés des questionnaires, les comptes-rendus de réunion, etc. "Il y aura aussi des réunions publiques, retransmises en visio. Et puis nous irons informer les habitants directement sur le terrain. Enfin, nous sommes en train de constituer un panel d'une trentaine de personnes qui pourra collecter tous les avis, en faire une synthèse, en débattre", détaille Laurence Boffet, vice-présidente déléguée à la participation et aux initiatives citoyennes.

Première réunion publique en visioconférence


Sur son site, la métropole annonce que cette réunion "portera sur la pollution de l'air et ses effets, la situation à Lyon, l'action de la Métropole pour y remédier, le projet de ZFE comme levier d'intervention sur le trafic routier et les modalités de la concertation".

Seront présents

Bruno BERNARD, président de la Métropole de Lyon
Laurence BOFFET, vice-présidente déléguée à la Participation et aux Initiatives citoyennes,
Jean-Charles KOHLHAAS, vice-président délégué aux Déplacements, aux Intermodalités et à la Logistique urbaine,
Johanna LEPEULE, épidémiologiste en santé-environnement (Inserm),
Jean-Louis LAURE et Jacques ROUDIER, garants de la concertation désignés par la Commission nationale du débat public (CNDP).
Comment participer:

Assistez à la visioconférence via le lien suivant : grandlyon.com/concertationzfe

Pour l'heure, la concertation débutée il y a deux semaines, a recueilli 1 576 contributions et 632 votes.

Plus d'infos sur les prochaines réunions publiques ici.