SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ATTAQUE DE VILLEURBANNE : LE SUSPECT AURAIT ENTENDU DES VOIX

Dimanche 1 Septembre - 15:43

Actu. locale


Police - © Twitter @PoliceNat69
Le procureur de la République s'est présenté ce dimanche à Lyon en conférence de presse.


Au lendemain de l'attaque au couteau survenue à Villeurbanne et ayant fait un mort et huit blessés, le procureur de la République a dévoilé plusieurs éléments de l'enquête en cours.

L'auteur présumé des faits est de nationalité afghane et se dit musulman. Il serait à nouveau entré en France en juin 2016 et sa carte de séjour serait valable jusqu'à 2020.



Il a partiellement reconnu les faits et "aurait entendu des voix insulter Dieu, lui donnant l'ordre de tuer". Il a également affirmé avoir agi par vengeance. Les expertises menées évoquent un état notamment psychotique.

11 plaintes ont été déposées par les témoins et un centre d'accueil a été ouvert à la mairie du 8e arrondissement.

Le déroulé des faits

Le procureur de la République est également revenu sur le déroulé des faits : "Un homme s'est attaqué au hasard à plusieurs personnes, tuant un jeune homme de 19 ans et blessant huit autres personnes. Trois chauffeurs TCL l'ont persuadé de poser les armes".

D'après plusieurs témoins, le suspect aurait eu "un comportement incohérent et délirant". Certains ont également fait part de propos religieux.

Samedi soir, une perquisition a eu lieu à son domicile, un foyer de Vaulx-en-Velin. Deux armes ont été récupérées.

L'enquête se poursuit en lien avec le parquet antiterroriste qui n'est pas saisi. Une information judiciaire sera ouverte lundi par le paquet de Lyon.

►Actualité locale

Attaque de Villeurbanne : le flou demeure sur les motivations du suspect

Les enquêteurs tentent dimanche de faire la lumière...