SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : DES GENDARMES FORMENT LES ÉLUS POUR FAIRE FACE AUX INCIVILITÉS

Jeudi 1 Avril - 05:00

Actu. locale


Un gendarme - © DR
Dans l'Ain, jusqu'au 10 avril, une centaine d'élus assiste à des sessions de formation à la gestion des incivilités et agressions, dont ils sont parfois la cible.


De plus en plus d'élus locaux agressés en France. Près de 1 300 actes violents recensés en 2020, un chiffre qui a triplé depuis 2019. Un problème que les autorités entendent bien résoudre, notamment grâce à des modules de formation sur la gestion des incivilités à l'intention des maires et organisés par la gendarmerie. Dans l'Ain, jusqu'au 10 avril, une centaine d'élus du département y assiste.

Avoir la bonne attitude en cas de conflit


Durant trois heures, les maires sont briefés par des spécialistes pour apprendre à gérer de manière pacifique les conflits, avec des conseils et techniques pour faire la différence.

"On leur donne des conseils d'écoute active, avec des acquiescements, des mots, avec un positionnement à avoir et aussi analyser la situation pour arriver à faire baisser la tension qu'il pourrait y avoir afin que le dialogue puisse être instauré", explique l'un des négociateurs régionaux du groupement de gendarmerie de l'Ain qui intervient lors de ces formations.

"Il faut faire comprendre à l'administré que ce n'est pas en agressant, même avec des mots, l'élu que le problème va se régler", ajoute-t-il.

Au total, six sessions sont organisées aux quatre coins du département du 29 mars au 10 avril. Pour les maires qui n'auraient pas pu participer à la formation de mars-avril, d'autres sessions pourraient avoir lieu à l'automne.



"Le maire, c'est le premier magistrat de la commune, celui que les administrés identifient pour régler leurs propres problèmes. Comme les gens arrivent de moins en moins à communiquer entre eux et à pousser la porte du voisin pour discuter des problématiques qui pourraient y avoir, eh bien la première personne qu'ils vont voir, c'est le maire", commente le négociateur.