SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE MAIRE DE GRIGNY, XAVIER ODO RÉAGIT APRÈS SON AGRESSION

Vendredi 18 Février - 17:45

Actu. locale


Hôtel de ville de Grigny (Rhone) - © Lyon-France
Le maire de Grigny, près de Lyon, avait été agressé ce jeudi sur la place du marché. Il revient pour Radio Scoop sur cette agression.


Les faits s'étaient déroulés ce jeudi 17 février en fin de matinée : le maire de Grigny, un élu et deux agents municipaux ont été agressés sur la place du marché.

"Un effet de surprise violent" selon Xavier Odo


Lors de l'altercation, le maire de Grigny avait été frappé au visage sur la place du marché. "Tout va bien, il est vrai que j'ai pris un coup, c'était un effet de surprise violent, mais maintenant, on verra par la suite des choses quand je me retrouverai face à face avec l'individu, on verra comment ça se passera", a-t-il expliqué.

L'agresseur présumé, muni d'un couteau, avait ensuite insulté et menacé de mort les élus et les deux agents municipaux qui s'étaient interposés : "concernant mes équipes, c'est plus compliqué puisqu'ils ont été menacés avec une arme, donc on est sur un niveau au-dessus. (...) Sur le long terme, il peut y avoir des séquelles, ça fait malheureusement partie des risques du métier".

Les élus de la Métropole de Lyon régulièrement confrontés à ce climat tendu


Xavier Odo n'est pas le premier maire à subir une agression ou des menaces, dans la Métropole de Lyon. Mohamed Boudjellabah à Givors, Jérémy Bréaud à Bron ou encore Alexandre Vincendet à Rillieux-la-Pape ont déjà été visés. Les élus sont régulièrement confrontés à ce climat tendu.

"On s'est engagé pour aider, pour faire évoluer des territoires, mais pas pour être dans la confrontation et c'est là que c'est difficile pour nous. On se rend compte par les temps qui courent qu'il y a de la tension, que les gens ne croient plus en rien et qu'il y a une impatience pour tout (...) Aujourd'hui c'est moi, demain, ce sera un autre", analyse Xavier Odo.

Un "cas isolé" selon le Maire


Le Maire de Grigny a aussi souhaité défendre sa commune : "dans ce cas isolé, on fait face à une personne qui ne veut pas respecter les règles de la République. Mais ce n'est pas pour autant qu'il y a du danger, dans la commune, la sérénité est là, les taux de délinquances sont faibles (...) L'amour d'un territoire, c'est cela, comment l'on peut arranger les problèmes qui font face et comment faire évoluer le territoire que l'on défend".

De son côté, le suspect a été arrêté, il était déjà connu pour d'anciennes agressions sur le personnel municipal. Une enquête a par ailleurs été ouverte.