SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoies
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : À LENS, ÉVITER UNE QUATRIÈME DÉFAITE D'AFFILÉE

Vendredi 30 Septembre - 06:00

Football


L'entraineur de l'Olympique Lyonnais, Peter Bosz - © Capture d'écran Youtube : Olympique Lyonnais
Les Lyonnais et leur entraîneur Peter Bosz n'ont pas le droit à l'erreur face au Racing Club de Lens, dimanche à 20h45, après avoir déjà subi trois défaites d'affilée en Ligue 1.


Retour aux affaires pour l'OL ! Après une trêve internationale qui aura permis à Alexandre Lacazette de se faire opérer et de retrouver sa voix, et alors que la vente du club à l'Américain John Textor doit se dénouer ce vendredi, les Lyonnais vont reprendre le chemin du terrain, dimanche à 20h45 à Lens. 

Le sixième jouant sur la pelouse du quatrième : à première vue, l'affaire semble plutôt équilibrée. Mais les Lyonnais restent sur trois revers, contre Lorient, Monaco et le PSG. Une quatrième défaite d'affilée fragiliserait l'entraîneur Peter Bosz, qui traîne comme un boulet la décevante huitième place de l'an passé, et qui peine encore à obtenir des bons résultats cette saison.

Une première depuis 32 ans ? 


Trois défaites de suite, une série jugée "inacceptable" par le gardien du temple, Anthony Lopes, ce n'était plus arrivé à l'OL depuis 2018. Quatre défaites de suite, toutes compétitions confondues, cela remonte à août 2013. Et pour retrouver trace d'une telle série en première division, il faut remonter au printemps 1990 !

Malgré cette situation difficile, officiellement, le président Jean-Michel Aulas maintient sa confiance et n'a fixé "aucun ultimatum" à l'entraîneur Peter Bosz, qui conserve également le soutien d'une bonne partie des supporters. 



Le club a néanmoins fixé des temps de passages à Peter Bosz, d'ici à la Coupe du Monde, puis à la mi-saison. Nul doute qu'une défaite supplémentaire, dimanche, serait une nouvelle pierre dans le jardin du technicien néerlandais.