SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

NANTES - ASSE : FAITES-LE POUR LA VILLE, LES SALARIÉS, LES SUPPORTERS...

Vendredi 20 Mai - 07:00

Football


L'ASSE au Parc des Princes - © ASSE.fr
J-1. L'ASSE dispute ce samedi soir (21 heures) l'un des matchs les plus importants de son histoire récente. En cas de défaite à Nantes, les Verts retomberont en L2, un championnat qu'ils ont quitté en 2004.


Le match de la peur, c'est ce samedi pour les Verts. L'ASSE, 19e de Ligue 1, a une ultime rencontre à jouer, à Nantes, pour sauver sa peau dans l'élite du foot français.

"Ce qui arrive est notre faute"


Et s'il y en a un qui a pleinement conscience du drame qui se profile, c'est Romain Hamouma. L'ailier stéphanois est arrivé en 2012 dans le Forez. Il a connu la victoire en Coupe de la Ligue, l'Europe… mais il ne le cache pas, le match qui se profile à Nantes est le plus important qu'il va jouer sous le maillot vert.

"Il n'y a pas de calcul à faire. On peut basculer en barrage et s'en sortir, alors ça ne sera pas glorieux, mais il faut saisir cette chance. Moi, j'ai passé dix années dans ce club, ça me touche de le voir dans la zone rouge. J'ai connu de très belles choses, mais ce match à Nantes, c'est le plus important pour moi, c'est évident".



Très "cash", Romain Hamouma a aussi évoqué les faits qui ont fait de cette saison un fiasco. "On s'est peut-être cru tiré d'affaire à un moment et je pense qu'on n'est pas les seuls. On était très loin au classement, on est revenu dans la course au maintien et inconsciemment, on a probablement cru que ç'allait être facile. Mais on a raté des matchs charnières, face à Troyes ou Lorient. Ce qui arrive, c'est notre faute".

Aujourd'hui, les joueurs ont le destin d'un club et de bien plus encore entre leurs mains. "Les salariés sont venus nous voir ce jeudi sur le terrain d'entrainement pour nous soutenir. Certains ont besoin de ce job (sic), ils sont dépendants de nous. Il faut sauver les salariés, c'est important aussi pour la ville, les supporters et même pour nous, c'est une question de fierté. Quand ton gamin est triste chaque matin, c'est compliqué à vivre".

On sort les calculettes…


Il faudra donc tout donner pour ne pas avoir de regrets. Car côté classement, les Verts, qui comptent 31 points au compteur, sont derrière Metz, le barragiste, à cause d'un goal-average négatif de six buts par rapport aux Lorrains. Mais plusieurs scenarios peuvent permettre d'espérer. Le plus rationnel : obtenir un match nul à Nantes. Dans ce cas-là, il faudra compter sur une victoire du PSG contre Metz.

Autre cas de figure, dans le cas où Metz irait arracher un nul dans la capitale : les Verts n'auront plus le choix, il faudra aller gagner à la Beaujoire. Pour faire simple, il faut réaliser un meilleur résultat que Metz ce samedi. Même s'il existe un scenario un peu fou qui va à l'encontre de cette donnée. Perdre à Nantes, sur un petit score, exemple 1-0 pourrait "suffire" aux Stéphanois, si le PSG gagne dans le même temps avec sept buts d'écart contre Metz.