SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LIGUE EUROPA : LES SUPPORTERS DE L'OM IRONT DIRECTEMENT AU PARC OL

Jeudi 10 Mai - 07:37

Football


Le Parc OL - © Lionel BERTHOLET
Les supporters marseillais iront directement au stade OL Parc, sans passer par le centre de Lyon, pour assister à la finale d'Europa League, a expliqué le responsable de la sécurité de l'OM, Thierry Aldebert, assurant que les esprits étaient "apaisés".


Mercredi 16 mai contre l'Atletico de Madrid, les 8000 membres des groupes de supporters "vont se rendre directement au stade et ne vont pas passer par le centre-ville", a dit le directeur de l'organisation, de la sûreté et de la sécurité de l'OM.

"Le contexte n'est pas propice, alors même que sur les réseaux sociaux il y a des appels aux fights" entre fans rivaux de l'Olympique Lyonnais et de Marseille, a-t-il précisé.

"Le climat est serein. Nous montons à Lyon dans un esprit sportif, groupés, pour que la fête soit belle", a ajouté M. Aldebert.

Il a rappelé que le fameux tube du printemps sur la Canebière appelant à "tout casser chez" le président de l'OL, Jean-Michel Aulas, ne devait "pas être prise au premier degré. C'est une galéjade marseillaise, ils ne montent pas à Lyon dans un esprit belliqueux, ils sont apaisés", a-t-il assuré.

250 stadiers mobilisés


S'il "comprend l'inquiétude" du dirigeant lyonnais, l'ex-colonel de gendarmerie assure avoir "bien travaillé avec ses équipes, l'OM a apporté pas mal de professionnalisme et d'assurance dans la préparation de l'évènement".

Sur les "150 stadiers préconisés par UEFA, j'ai décidé d'en prendre 250", a détaillé l'ex-membre du GIGN.

M. Aldebert et le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, rencontraient mercredi soir "tous les groupes ensemble, et certains en tête à tête dans la journée de demain (jeudi) dans leurs locaux", a-t-il précisé.

Une dernière réunion est programmée lundi en fin d'après-midi avec les huit groupes.

En conclusion, M. Aldebert s'est dit "confiant", mais "il y a toujours des craintes, il peut y avoir une agression et une réplique. S'ils sont attaqués, je ne pense pas qu'ils passeront leur chemin".

Enfin, il existe une "autre menace, les Marseillais qui iront en centre-ville et qui seront hors quota, sur les 30.000 places vendues par l'UEFA, il y aura des Marseillais, et enfin on peut retrouver en ville des gens qui n'auront pas de tickets".

Les deux clubs, OM et Atlético, se sont vus alloué chacun environ 11.000 places pour leurs supporters.