SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

BARRAGE J-1 : L'ASSE N'EST PAS ENCORE TIRÉE D’AFFAIRE...

Mercredi 25 Mai - 07:00

Football


Les Verts, à l'entraînement, ce mardi 24 mai. - © Radio Scoop
Les joueurs de l'ASSE prennent la direction d'Auxerre ce mercredi. Ils disputeront ce jeudi soir (19 heures), dans l'Yonne, la première manche du barrage pour rester en Ligue 1.


Si les joueurs des 19 autres clubs de Ligue 1 sont en vacances depuis ce samedi 21 mai, les Stéphanois ont droit, eux, à une semaine de rab. Et quelle semaine ! Elle peut permettre au club de se maintenir en Ligue 1, alors que l'ASSE était en Ligue 2 au soir de la 37e journée de la phase régulière.

"La place de l'ASSE est en Ligue 1"


Mais en arrachant un nul (1-1) à Nantes, les Verts ont récupéré la 18e place et se sont offerts le droit de disputer les barrages pour une survie dans l'élite.

La première manche, c'est ce jeudi à Auxerre, alors que le retour est prévu dimanche dans le Chaudron. Il faudra sortir vainqueur de cette double confrontation pour rester en Ligue 1. Évidemment, toute une ville y croit, dont son maire, Gaël Perdriau, qui ne veut pas penser à la Ligue 2.

"Au-delà de tous les aspects économiques, ce qui est dramatique, c'est que l'ASSE représente beaucoup plus qu'une équipe de football, au sein de la ville ou en dehors. Quand je me déplace en Chine, en Pologne ou ailleurs, lorsque l'on évoque Saint-Étienne, il y a une image internationale via l'ASSE. Et puis nous autres, les Stéphanois, nous sommes passionnés et la place de l'ASSE est évidemment en Ligue 1. Une descente en L2 serait catastrophique par rapport à cette donnée affective".

"Ce n'est pas un miracle d'être là"


Pour éviter le pire, il faut donc bien négocier ces barrages. Et si les dynamiques sont inversées entre le 3e de L2 et le 18e de Ligue 1, pour l'entraineur des Verts, Pascal Dupraz, se maintenir ne serait pas illogique. "Ce n'est pas un miracle d'en être là, c'est de la résilience, de la croyance. Cette année, des équipes ont musardé, c'est tout. On aurait pu abdiquer également, quand nous étions derniers. Alors, on ne va pas se taper sur le ventre, mais on a cette chance de se maintenir en L1. Et cette chance, les joueurs l'ont mérité et j'espère que dimanche soir, après les barrages, on aura réussi là où tout le monde pensait qu'on allait échouer".

Éléments de réponse dès ce jeudi soir à Auxerre où un bon résultat est attendu avant le retour ce dimanche.