SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

OL : CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE JUNINHO ET SYLVINHO

Mardi 28 Mai - 16:09

Football


Sylvinho (entraîneur), Jean-Michel Aulas (président) et Juninho (directeur sportif) - © Hugo Francés
Les deux Brésiliens, respectivement directeur sportif et entraîneur, ont donné leur première conférence de presse. Voilà les points importants.


"Nous sommes convaincus que c'est un choix gagnant. Nous allons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour qu'ils réussissent". Quelques secondes après avoir remercié, au bord des larmes, Juninho "du fond du cœur" pour sa venue, ou plus exactement son retour à l'OL, Jean-Michel Aulas s'est adressé au nouveau duo fort du club lyonnais : le directeur sportif Juninho, qui a signé un CDI, et l'entraîneur Sylvinho, qui s'est engagé pour deux ans.

"Juninho aura tous les pouvoirs sportifs", assure d'emblée le président lyonnais, qui avait déjà essayé de convaincre l'ancienne idole de Gerland à l'été 2017. "Cette fois, le président est venu me voir personnellement, en me disant qu'il fallait changer certaines choses et m'assurant que je pourrai nommer l'entraîneur. Et puis j'ai estimé que si ce n'était pas cette fois, peut-être que je ne serai jamais revenu. Et je ne me le serai pas pardonné", explique l'ancien numéro 8 de l'OL.

Le choix de l'entraîneur

"Je crois à la qualité technique et à la qualité humaine de Sylvinho. Sans cette qualité humaine, je ne crois pas à la réussite, quelle que soit la profession. On n'a pas beaucoup joué ensemble, on n'a pas gardé de lien d'amitié mais j'ai suivi son parcours à la fin de ma carrière. Mais nous sommes complémentaires", analyse Juninho pour justifier son choix de nommer Sylvinho, qui a entamé sa conférence de presse avec quelques phrases en français, preuve qu'il devrait maîtriser la langue assez rapidement.

Les changements

"Lyon a pris pas mal de buts cette saison, et les défenseurs ne sont pas les seuls responsables pour moi. Les attaquants devront changer leur mentalité par rapport à l'aspect défensif. Notre système défensif est faible, mais pas notre défense. Cette équipe manque d'agressivité à la perte du ballon".

"Je veux aussi travailler sur le fait que l'OL ne soit pas capable de rester concentré d'un match à l'autre. On a des leaders techniques mais on n'a pas de leader sur le terrain. Sylvinho compte sur la discipline
", précise le nouveau directeur sportif, qui a toujours suivi le club lyonnais depuis son départ.

"Gagner des matchs, ce n'est pas difficile. Mais il y a des choses à changer par rapport au sacrifice et à la mentalité de l'équipe. Avant, l'OL était respecté en Europe parce qu'on était fort en France. La saison dernière, l'équipe a manqué de concentration en championnat. On va penser à la Ligue 1 en priorité", annonce Juninho, "étonné par la puissance du club et ses infrastructures : le stade, le centre d'entraînement".

L'effectif

"Le président a promis que trois joueurs partiraient. Certains cas sont spéciaux, comme celui de Nabil Fekir, parce qu'il ne lui reste qu'un an de contrat. Il y a la possibilité de perdre Ndombele au milieu de terrain, et d'autres aussi", avoue le nouveau directeur sportif.

"Pour le recrutement, la priorité se situe en défense centrale. Jérémy Morel est en fin de contrat et va partir, alors qu'Oumar Solet a le talent pour être titulaire, mais ça demandera du temps. On a besoin d'un défenseur central. Ensuite, on a aussi besoin d'un autre profil que Lucas Tousart devant la défense. Il est physique et costaud, mais il faut quelqu'un qui aime le ballon, qui fasse jouer l'équipe", explique Juninho.

Juninho encense Memphis

L'ancien milieu de terrain lyonnais a aussi été questionné sur Memphis. Et a été très clair. "Je n'ai pas de doute sur son talent, il en a énormément. C'est une star, qui a encore une marge de progression. C'est un joueur important pour nous. On compte sur lui. J'aimerais bien qu'il reste et qu'il soit motivé".

Par ailleurs, Juninho a fait un rapide tour d'horizon de l'effectif. "Je crois beaucoup en Bertrand Traoré, Maxwel Cornet est un joueur très intéressant, alors que Moussa Dembele et Martin Terrier sont de très belles surprises. Houssem Aouar est un joueur assez incroyable techniquement. On a cette base technique et on va garder ça".

Projet de jeu

"J'aime le 4-3-3, avec la possession de balle et que mon équipe joue dans le camp adverse. On ne joue pas au foot sans inspiration et sans âme, au-delà de la qualité technique, physique et tactique", avance Sylvinho. "Notre meilleur joueur de notre équipe est né le 3 août 1950 : c'est l'OL !", affirme le nouvel entraîneur lyonnais, pour expliquer clairement que le club sera toujours plus important que n'importe quel joueur. "Je ne contrôle pas les résultats mais je contrôle le travail. Et il y en aura", jure Sylvinho.