SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

5% DES EUROPÉENS PRÉFÈRENT LEUR SMARTPHONE À LEUR PARTENAIRE !

Vendredi 19 Mars - 15:30

Buzz


Nos smartphones prennent-ils trop de place dans nos vies ? - © CC
Une étude dévoile des statistiques affolantes sur nos relations avec les téléphones portables.


OnePlus a récemment publié une étude menée par OnePoll sur les relations que nous entretenons avec notre téléphone portable. Plus de 9000 jeunes Européens (18-35 ans) ont été priés de répondre à cette enquête.

En permanence sur soi


Les smartphones prennent de plus en plus de place dans nos vies, si bien que 95% des personnes interrogées dorment avec leur téléphone, ou du moins dans la même pièce. Durant la journée, ce sont plus de 80% de la population sondée qui ne se séparent jamais de leur téléphone. Avec de tels chiffres, il ne faut pas être “nomophobe” (celui qui angoisse dès qu'il n'a pas son smartphone à portée de main).

Ce qui est inquiétant cependant, ce sont les statistiques au réveil. Les Français détiennent d'ailleurs le record européen de cette mauvaise habitude. 66,8% d'entre eux confient consulter leur smartphone dès qu'ils ouvrent les yeux. Le fait d'aller à la recherche d'informations, dès notre réveil, ne laisse pas assez de temps à nos yeux et à notre cerveau de sortir correctement du cycle de sommeil ; ce qui peut provoquer de l'anxiété et du stress dès l'aurore.

Entre réalité et fiction


La pandémie nous a encore plus rapproché de ces petits engins électroniques. Durant les confinements en particulier, ces écrans sont devenus notre distraction principale, notre seul lien social avec l'extérieur. Avec cette surconsommation de nos smartphones, 43% des Français avouent les recharger deux fois par jour.

Si certains arrivent encore à réguler leur exposition à la lumière bleue, d'autres tombent dans une sorte d'addiction à force de consulter sans cesse leurs écrans. 45,2% des Français préfèrent d'ailleurs renoncer à l'alcool qu'à leur smartphone. Au Royaume-Uni, 14% des sondés pourraient ne plus avoir de rapports sexuels pour passer du temps avec leur téléphone. Il y a même 5% de personnes interrogées qui seraient prêtes à quitter leur partenaire pour leur smartphone…

À en croire ce sondage, le progrès semble avoir réussi à modifier nos comportements humains de façon radicale. Les nouvelles technologies vont-elles réellement devenir nos seules interactions sociales ?