SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VAULX-EN-VELIN : LES GRÉVISTES DU COLLÈGE HENRI BARBUSSE À PARIS CE LUNDI

Lundi 9 Septembre - 07:54

Actu. locale


Les professeurs du collège Henri Barbusse ont occupé leur collège la nuit pendant plusieurs jours. - © Hugo Frances
En grève depuis la rentrée pour dénoncer les classes surchargées, ils vont réclamer une audience au ministère de l'Education Nationale.


Nouvel épisode dans le bras de fer qui oppose les personnels du collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin et l'Académie de Lyon.

L'établissement, classé en REP +, tourne au ralenti depuis la rentrée scolaire lundi dernier.

En cause : une grève de près de 90% des personnels, pour dénoncer le non respect des seuils des effectifs par classe (25 élèves en 6e, 26 en 5e, 4e, 3e).

"Nous avons bon espoir"


Ce qui bloque notamment, c'est la situation des UPE2A (Unité pédagogique pour élèves allophones arrivants), des SEGPA et des élèves des unités localisées pour l'inclusion scolaire (ULIS), non pris en compte dans les effectifs alors qu'ils sont bien présents dans les classes.

"Nous attendons une sortie de crise rapide, avec une dotation horaire supplémentaire et des garanties plus durables pour la prochaine rentrée, notamment le respect du seuil des effectifs par classe", explique Viviane Péalat, gréviste qui sera à Paris ce lundi.

"Nous avons bon espoir", poursuit celle qui espère qu'une décision favorable fera jurisprudence pour les autres établissements de l'agglomération.

"On ne se bat pas uniquement pur Henri Barbusse, mais pour que ces seuils soient respectés dans tous les établissements de l'Académie."

La semaine dernière, le recteur d'académie avait mis cette situation sur le compte d'une "démographie particulièrement dynamique" et d'une "augmentation du nombre d'élèves dans tout le département du Rhône", tout en reconnaissant un manque d'anticipation.