SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

UNE AFFAIRE D'ESPIONNAGE INFORMATIQUE ÉCLABOUSSE LE CONSEIL RÉGIONAL

Vendredi 18 Octobre - 08:43

Actu. locale


Le siège du Conseil régional RA à Lyon - © WikimediaCommons
Les conclusions de l'enquête préliminaire viennent d'être rendues publiques.


Un espionnage informatique organisé au cœur des services de la Région : c'est la conclusion d'une enquête préliminaire dont les résultats ont été rendus publics ce jeudi.

Tout serait parti d'un audit réalisé en janvier 2017. Très vite, on s'aperçoit que depuis novembre 2015, le directeur général des services possède des accès pour consulter l'ensemble des boîtes mails de la collectivité (celles des élus mais aussi des agents).

"Résultats très préoccupants"

Le but étant, d'après Le Progrès, de découvrir qui informait un hebdomadaire satirique lyonnais ("Les Potins d'Angèle") en pleine campagne électorale.

Ce jeudi, juste avant l'assemblée plénière du conseil régional, Laurent Wauquiez a évoqué cette enquête, en parlant de "résultats très préoccupants".

D'après lui, le directeur des services informatiques était aussi impliqué.

Le président d'Auvergne-Rhône-Alpes est d'autant plus agacé que le piratage s'est poursuivi, à son insu, au début de son mandat.

Il a précisé que la collectivité allait se constituer partie civile dans ce dossier.

Il a aussi soulevé la possibilité de porter l'affaire devant le tribunal correctionnel.

La rémunération d'un proche de Laurent Wauquiez "disproportionnée"?

Par ailleurs, Laurent Wauquiez va devoir gérer un autre dossier brûlant : celui de la rémunération d'un de ses responsables de service.

Elle est jugée disproportionnée par la Cour des comptes.

L'intéressé, un proche de Laurent Wauquiez, aurait touché 9 000 euros par mois, plus du double que la moyenne de ses collègues.