SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

TROIS "DALTONS" DEVANT LA JUSTICE À LYON CE VENDREDI

Mercredi 24 Novembre - 08:32

Justice


Un rodéo sur la Place des Terreaux, à Lyon - © Capture d'écran Twitter @@Mehdi_Aifa_AJR
Trois membres du groupe lyonnais "Les Daltons" comparaissent vendredi devant la justice à Lyon pour un de leurs rodéos urbains.


Depuis trois mois, ils provoquent les autorités, jusqu'au ministre de l'Intérieur, caricaturé en Lucky Luke sur les réseaux sociaux. Trois membres du groupe lyonnais "Les Daltons" comparaissent vendredi devant la justice pour un de leurs rodéos urbains, le 23 octobre dernier.

Alors qu'un groupe s'apprête à rejoindre le centre-ville à moto ou en scooter, trois jeunes de 19-20 ans, en tenue rayée jaune et noir comme les bandits-bagnards de la bande dessinée, sont interpellés. Ce sont eux qui seront jugés vendredi par le tribunal correctionnel de Lyon.

Le groupe diffuse ses sorties rodéo en direct sur son compte Instagram, se flatte de l'écho rencontré dans les médias et tourne en ridicule ceux qui veulent le réprimer.

35 personnes déférées entre janvier et septembre


Ainsi, une séance de "wheeling" (roue arrière) pétaradante sur la place Bellecour,, répond au maire écologiste Grégory Doucet quand il se félicite des mesures prises pour "endiguer" les rodéos urbains.

Le phénomène a pris de l'ampleur ces derniers mois à Lyon - comme dans d'autres villes - sur fond de polémique politique avant les échéances électorales. Entre janvier et septembre, 35 personnes ont été déférées pour de tels faits dans la métropole, contre 23 sur l'année en 2020 et neuf en 2019, selon le parquet.

Dernier épisode en date, des "Daltons" sont allés parader samedi soir devant un commissariat de Lyon, avant d'incendier leur voiture - un véhicule volé selon la presse locale.

Le groupe s'est dit prêt à rencontrer le maire pour "faire la paix". Le ministère de l'Intérieur, de son côté, réclame à Facebook de fermer leur compte Instagram (24.000 abonnés).