SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

SAINT-ÉTIENNE : L'AVENIR DE L'UNIVERSITÉ JEAN-MONNET SE JOUE CE VENDREDI

Vendredi 23 Octobre - 04:13

Actu. locale


La faculté de médecine de l'Université Jean-Monnet - © Anthony Perrel / Radio Scoop
Les 34 membres du conseil d'administration vont voter ce vendredi après-midi la fusion ou non de l'établissement stéphanois avec les universités lyonnaises (Lyon 1, Lyon 3 et l'ENS Lyon), dans le cadre du projet IDEX.


Un sujet loin de faire l'unanimité...

Le débat fait rage depuis des mois. Douze des quinze vice-présidents stéphanois ont même démissionné en juin dernier, pour montrer leur désaccord avec la présidente Michèle Côtier, qui milite en faveur de cette fusion. Quels seraient les avantages et les inconvénients ?

Les avantages de la fusion


Le principal avantage, ce serait le rayonnement international qu'elle entraînerait pour l'UJM (Université Jean-Monnet). L'IDEX permet de rentrer dans un cercle ultra privé, puisqu'il n'y aurait que dix pôles en France, dont Saint-Étienne - Lyon.

Il permettrait de boxer dans la même catégorie que les grandes universités internationales. Par exemple, neuf mois après la fusion, l'université de Paris a intégré le Top 100 mondial (avec une 65e place).

Cela passe par des moyens supplémentaires, pour l'innovation et la recherche notamment. La dotation accordée au projet "IDEX Lyon" est de 800 millions d'euros !

Les inconvénients


L'inconvénient majeur est pointé du doigt par les opposants : la perte d'autonomie programmée pour l'UJM. Dans les statuts, il est écrit que le campus stéphanois est invité au bureau de l'université cible.

Il s'agirait d'une perte d'attractivité pour le territoire ligérien, de formations pour l'UJM, voire du côté universitaire du CHU selon les plus pessimistes.

À noter que les opposants à la fusion appellent à un rassemblement, à partir de 13h30, ce vendredi 23 octobre, devant la maison de l'université, rue Tréfilerie.

Quand le résultat sera-t-il connu ?


Réponse à partir de 14 heures ce vendredi après-midi. Pour rappel, l'UJM, ce sont 1.500 membres du personnel et près de 20.000 étudiants.