FM -

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

RHÔNE : UN PATRON OFFRE 1,6 MILLION D'EUROS À SES SALARIÉS

Vendredi 6 Octobre - 08:15

Économie


Les salariés de Starterre à Saint-Fons (Rhône). - © Facebook / @starterre.automobile
Les primes montent jusqu'à 35.000 euros. Motivant non ?

Pour l'anniversaire de sa boîte, c'est le patron qui offre des cadeaux

Un patron généreux fait la Une de l'actualité à Saint-Fons dans la Métropole de Lyon. Pour fêter les 25 ans de sa société Starterre, Jean-Louis Brissaud a décidé de partager les bénéfices de l'année avec ses salariés.



Il leur a donc redistribué 1,6 million d'euros en fonction de leur ancienneté. Les primes vont de 500 à... 35.000 euros ! "Le jour de l'anniversaire des 25 ans de la société, on a fait un repas, très simplement, dans nos ateliers. On a commencé à décrire tous les nouveaux projets en cours, parce qu'on en a toujours plein les cartons. On a rappelé la philosophie de l'entreprise. Et à la fin de mon discours, j'ai annoncé qu'on se partageait 1 million 600 mille euros. Tout simplement", se souvient Jean-Louis Brissaud.

Starterre, spécialisé dans la vente, la reprise et le financement d'automobiles, principalement à des professionnels, vise un chiffre d'affaires de 250 millions d'euros en 2017. Sa croissance est de 28% cette année.

"Je veux que mes salariés soient heureux"

"Nos sociétés occidentales sont très souvent basées sur l'égocentrisme des dirigeants et un management vertical. Mais ça, ça marche bien pour des start-up qui veulent revendre", explique Jean-Louis Brissaud.

"Nous, nous voulons pérenniser notre entreprise. Un management participatif peut tout à fait être dans le partage. Ça reste une philosophie très efficace. Être en état de gratitude, dans l'empathie, dans l'altruiste n'est pas incompatible avec une société productive et rentable. La preuve !"

"Mon crédo, c'est surtout que mes salariés soient heureux. Et quand vous êtes dans la créativité, dans le partage, vous pouvez emmener vos équipes au bout du monde !"

"Redistribuer, c'est normal pour moi !"

"C'est tout à fait normal qu'on les gratifie, qu'on partage résultats avec nos collaborateurs qui ont participé pendant des semaines, des mois, à l'évolution de notre entreprise", poursuit Jean-Louis Brissaud, qui promet : "On ne va pas attendre 25 ans pour verser de nouvelles primes. C'est déjà dans l'ADN de notre entreprise. Tous nos salariés ont un fixe auquel s'ajoute une prime, la même pour tout le monde, calculé sur les résultats trimestriels."

Encore de grosses primes en 2018 ?

"Y aura peut-être pas des primes de 35.000 euros tous les ans… mais enfin, qui sait ? On a une croissance à deux chiffres régulière. Cette année, on a 28% de croissance. L'année prochaine ce sera peut-être 35 ou 40%. Dans ce cas-là, on va peut-être réitérer l'expérience. On le souhaite !"

L'entreprise, qui compte près de 80 collaborateurs, est impossible à rater lorsque l'on emprunte le périphérique Laurent-Bonnevay, à côté de Lyon. Sa flotte d'un millier de véhicules est visible depuis le bord de la route.



@RadioScoopInfos