SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

POUVOIR D'ACHAT : ILS SONT AUTOMOBILISTES ET GARAGISTES POUR FAIRE DES ÉCONOMIES

Lundi 27 Juin - 05:00

Actu. locale


Basée à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), l'association APIMA propose à ses adhérents d'effectuer eux-mêmes les réparations sur leurs véhicules. - © Tiphaine Coulon / Radio Scoop
Mettre les mains dans le cambouis pour éviter une facture trop salée chez le garagiste. À l'heure où tout est bon pour maintenir le pouvoir d'achat, c'est le choix que font de nombreux automobilistes, qui en profitent pour apprendre les rudiments de la mécanique.


Comment faire des économies face à l'inflation ? Après avoir mis en place des astuces pour faire leurs courses ou débranché leurs appareils ménagers, certains ont décidé d'aller plus loin. De nombreux automobilistes décident en effet de réaliser eux-mêmes les réparations sur leur véhicule, pour faire baisser le montant de la facture. À Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) l'association APIMA accueille et conseille ces apprentis mécaniciens.

Faire des économies, mais aussi comprendre comment fonctionnent les véhicules


Ce mardi 21 juin, ils sont une petite dizaine à travailler dans l'atelier. Une jeune conductrice vient effectuer un pré-contrôle technique, tandis que Pia doit déposer le moteur de son ancien fourgon, qui ne passe plus le contrôle technique.

"Il faut que je débranche des trucs, mais je ne sais pas quoi... Donc j'attends que le permanent vienne me dire quoi faire", explique celle qui est adhérente de l'association depuis cinq ans.

Ici, ce sont les adhérents qui travaillent, encadrés par les salariés de l'association. "Il y a des gens qui viennent ici parce que les réparations dans les garages classiques leur reviennent trop cher. Mais il y a aussi souvent des personnes qui veulent savoir comment fonctionne un véhicule. Pour être autonome et savoir que faire s'ils tombent en panne au bord de la route", souligne Gabriel, l'un des mécaniciens employés par l'association.

Trois formules différentes selon les besoins


Trois formules d'adhésion annuelles sont proposées, de 135 euros (vidange, plaquettes de frein) à 650 euros (adhésion foyer, pour plusieurs véhicules). Les adhérents doivent payer les pièces détachées, mais il n'y aucun frais supplémentaire. Seuls l'entretien de la climatisation et le changement de pneus ne peuvent pas être effectués à l'atelier.

"Même si les pièces restent très chères, c'est incomparable. Sur l'embrayage par exemple, je sais que j'économise presque 800 euros de main d'œuvre", ajoute Pia. En cinq ans, elle a effectué de nombreuses vidanges sur son fourgon et sa voiture, et même changé une courroie de distribution.

L'association organise des matinées formation pour ses adhérents sur des problèmes particuliers. Et pour la pause de midi, tout le monde pose les outils et partage le même repas.

Ailleurs en Auvergne-Rhône-Alpes, il existe des selfs-garages, où les clients peuvent louer temporairement le matériel et les installations.