SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Bellegarde
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LYON : IL RECRUTE UN PÉDOPHILE POUR ENLEVER ET VIOLER SA PROPRE FILLE

Mercredi 14 Novembre - 13:35

Actu. locale


Capture du film Trust, qui traite de pédophilie
Deux pédophiles, dont un Lyonnais ont été déferrés devant la justice. L'un d'eux, le père d'une fillette de 9 ans, aurait recruté depuis sa cellule de prison l'autre pour s'attaquer à sa propre fille.

L'histoire va au-delà de l'imaginable. L'histoire a été révélée par Le Parisien. Deux pédophiles devaient être déférés devant un juge d'instruction de Saintes (Charentes-Maritimes) en vue d'une mise en examen pour association de malfaiteurs en vue d'un acte criminel, tentative d'enlèvement d'une mineure de moins de quinze ans et diffusion d'images à caractères pédopornographiques..

L'un des deux hommes, emprisonné pour viols sur mineurs commis sur des membres de sa famille, n'est autre que le père d'une fillette de 9 ans. Il aurait contacté par internet un Lyonnais, déjà connu de la justice pour pédophilie, afin que celui-ci enlève et viole sa fille.

Interpellé avant de passer à l'acte

Les deux individus sont entrés en contact par des sites internet spécialisés en pédo-pornographie sur le "dark net". Leur correspondance a été repérée par les enquêteurs qui scrutent ce genre de réseaux. Dès lors, la Police Judiciaire de Lyon a placé sous surveillance l'homme contacté.

Ils l'ont suivi le 10 novembre dernier, quand il s'est rendu en Gironde pour mettre en oeuvre le plan sordide imaginé par le père de la victime. Interpellé avant de pouvoir enlever la petite fille, il a été placé en garde à vue. Pour le moment, ils "ne reconnaissent pas les faits" selon le procureur.

Le magistrat a tenu à saluer "le travail exceptionnel des cyber-patrouilleurs de la police judiciaire sans lesquels ce projet déjà bien élaboré n'aurait pas été mis au jour".


@RadioScoopInfos