SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE DÉCONFINEMENT VU D’AILLEURS ÉPISODE 7 : LA NORVÈGE

Dimanche 28 Juin - 05:00

COVID-19


Pauline, Suzie et Lino en Norvège - © Pauline Convert
Le déconfinement se poursuit en Norvège. Radio Scoop vous donne des nouvelles des expatriés de la région partis vivre dans d'autres pays, et qui eux aussi ont font face à l'épidémie de Covid-19. Après l'Argentine, l'Espagne, le Pérou, la Pologne, et le Canada, direction la Norvège.


On avait contacté Pauline, originaire de l'Ain il y a trois mois, au début du confinement.

La jeune femme, qui vit depuis 8 ans à Stavanger (Sud-Ouest de la Norvège)est confiante. Selon elle, "le confinement a bien fonctionné" et "il y a très peu de cas maintenant, encore quelques-uns à Oslo, mais dans notre région, il me semble qu'il n'y a eu qu'un seul cas positif en un mois".

Selon un dernier bilan, on compte près de 249 décès liés au Covid-19 en Norvège et près de 8800 cas positifs.

Retour à une vie presque normale


Le confinement a été instauré le 13 mars, avec la fermeture des crèches et des écoles, ainsi que des bars et restaurants. Tous les autres magasins étaient ouverts avec des consignes de distanciation à respecter.

"Le déconfinement a commencé autour du 20 avril", raconte Pauline, avec dans un premier temps, la réouverture des crèches avec des adaptations (horaires réduits, demi-groupes, pas de repas servis). "Une semaine ou deux, après les écoles ont rouvert, et puis, un mois plus tard, les bars et restaurants aussi", poursuit-elle.

La reprise du travail en présentiel s'opère petit à petit.

Le port du masque n'est pas obligatoire mais les distances de sécurité sont toujours d'actualité, "je ne vois personne avec un masque. Il faut dire que nous ne sommes pas dans une grande ville, c'est assez facile de respecter les distances de sécurité", constate Pauline. "Des distances qu'on a parfois tendance à oublier comme il n'y a pas eu de cas depuis longtemps", admet-t-elle.

"On a donc quasiment retrouvé une vie normale", s'enthousiasme Pauline, avant d'ajouter : "on nous a demandé d'être vigilant, au moindre signe de rhume ou de coup de froid, il faut s'isoler et rester à la maison".

Les concerts et grands événements ont été annulés, et les rassemblements de plus de 50 personnes sont interdits.

"À la maison, ça va beaucoup mieux"


Pauline et Simon ont deux enfants : Suzie 4 ans et demi et Lino deux ans et demi. Ils étaient tous les deux en télétravail et le confinement a été "sportif". "Là, ça va beaucoup mieux, les enfants ont été ravis de retourner à la crèche et de recevoir leurs copains et copines".

À présent, Pauline alterne téletravail et travail en présentiel une semaine sur deux, "le compromis fonctionne bien".

Voyage et vacances


Les Norvégiens ont eu le droit de retourner dans leur maison de vacances depuis la mi-mai.

Il y a des vols pour partir à l'étranger, avec une quarantaine de 10 jours au retour. Mais, les recommandations sont de passer ses vacances en Norvège et de ne pas pas voyager avant le 20 août, date de la rentrée scolaire.

D'ailleurs, jusqu'au 20 août prochain minimum, l'accès au territoire norvégien est suspendu pour tous les étrangers non-résidents ou ne travaillant pas en Norvège, à l'exception des ressortissants de l'UE visitant un membre de leur famille travaillant ou résidant en Norvège et des ressortissants de l'UE propriétaires d'un logement/résidence secondaire en Norvège, et des voyageurs en provenance d'un pays nordique (sauf Suède).