SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas
Isère / Savoie
  • Vienne
  • Grenoble
  • Chambery
  • Annecy

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

"LE COVOITURAGE EST EN TRAIN D'EXPLOSER" DANS LA MÉTROPOLE DE LYON

Lundi 11 Septembre - 05:45

Transport


Du covoiturage. - © WayzUp
Le mois prochain, deux radars thermiques doivent être installés sur la M6 et la M7 pour verbaliser les automobilistes qui ne respectent pas les voies de covoiturage.


Ils pourraient flasher dès le mois de novembre. "On attend le feu vert de l'État, qu'on espère avoir d'ici à la fin de l'année", rappelle Jean-Charles Kholhaas, vice-président de la Métropole de Lyon chargé des Mobilités.

L'un des radars sera installé sur la M6 à hauteur de Champagne-au-Mont-d'Or, l'autre sur la M7 après La Mulatière. Ces radars verbaliseront les automobilistes seuls qui utilisent les voies réservées au covoiturage. On les distingue par les panneaux avec un losange au-dessus des voies.

Une douzaine de lignes de covoiturage à l'étude


Ces radars fonctionnent par une analyse des radiations thermiques émises par les occupants d'une voiture. Ils parviennent ainsi à vérifier qu'il y a bien au moins deux personnes dans le véhicule. "Ils sont homologués par l'État, donc leur marge d'erreur est très faible comme pour les radars vitesse", poursuit Jean-Charles Kholhaas.

Ce contrôle et ces verbalisations à venir (jusqu'à 135 euros à priori) sont nécessaires pour l'élu : "C'est le seul moyen de faire respecter ce partage des voies. Nous assumons de vouloir proposer des avantages aux covoitureurs, en l'occurrence, de pouvoir aller plus vite quand il y a des embouteillages."

L'élu assure vouloir aller plus loin en travaillant sur d'autres solutions liées au covoiturage. "Le covoiturage est en train d'exploser, nous devons l'encourager. Il y a déjà le défraiement des conducteurs, mais nous travaillons aussi sur une douzaine de lignes de covoiturage entre Lyon et les grandes villes aux alentours."

Villefranche-sur-Saône, la plaine de l'Ain, mais aussi Saint-Étienne font partie des destinations citées en exemple.

Ces lignes de covoiturage fonctionneraient sur le même principe que celle qui relie Lyon à Bourgoin-Jallieu. Plusieurs arrêts sur un axe qui permettent à des passagers d'y être récupérés par des automobilistes moyennant quelques minutes d'attente.

►Planète

Covoiturage : une double prime pour les automobilistes

Le gouvernement vient d'annoncer ce mardi 13 décembre...