SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE COUVRE-FEU S'ÉTEND À UNE GRANDE PARTIE DE LA RÉGION AUVERGNE-RHÔNE-ALPES

Jeudi 22 Octobre - 17:07

COVID-19


La carte des départements qui devront respecter le couvre-feu à compter de la nuit de vendredi 23 au samedi 24 octobre 2020 - © Twitter @JeanCastex
Alors que la situation sanitaire continue de se dégrader en France, le Premier ministre a fait le point ce jeudi après-midi. Au total, 54 départements seront sous couvre-feu dès samedi, pour une durée de six semaines.


L'information circulait déjà depuis plusieurs heures ce jeudi. L'extension du couvre-feu a été officiellement annoncée par Jean Castex, 38 nouveaux départements sont concernés par cette extension qui entrera en vigueur dès samedi 24 octobre pour une durée de 6 semaines.

Au total, cela concerne 54 départements soit 46 millions de Français.

"La situation est grave", a alerté le Premier ministre. "La situation sanitaire a continué de se dégrader."

Le nombre de cas positifs a doublé en 15 jours en France.

Presque toute la région en alerte maximale


La mesure de couvre-feu, qui s'appliquait jusqu'à présent sur des périmètres métropolitains, a désormais une envergure départementale. Le Rhône, l'Isère, le Puy-de-Dôme, l'Ain, la Loire et la Haute-Loire sont donc notamment concernés. Le Cantal et l'Allier ne sont pas inclus dans le périmètre.

Comme pour les zones déjà concernées, le couvre-feu s'étendra de 21 heures à 6 heures du matin. Pour se déplacer pendant ces horaires, il faudra se munir de l'attestation mise en ligne par le gouvernement.

En plus du couvre-feu, les bars resteront fermés, les restaurants devront renforcer leur protocole : pas plus de six personnes par table, espacées les unes des autres. Les restaurateurs devront collecter les coordonnées de leurs clients pour qu'ils puissent être rappelés en cas de contamination.

Selon l'Agence régionale de santé, l'épidémie progresse fortement en Auvergne-Rhône-Alpes. La région compte 400 cas positifs pour 100.000 habitants en moyenne. Plus de 2.000 patients sont hospitalisés et 360 sont pris en charge en service de réanimation.

Le taux de positivité est désormais supérieur à 18%, dépassant les taux nationaux (à 13,7%).

Dans la région au 15 septembre, il y avait 88 malades en réanimation. Au 2 octobre, il y avait 149 malades en réanimation. Hier, il y avait 360 malades en réanimation a précisé Olivier Véran, le ministre de la Santé. En Auvergne-Rhône-Alpes, des transferts de patients sont déjà en cours pour libérer des places en réanimation.



"Le mois de novembre sera éprouvant"


Le Premier ministre a précisé qu'il était trop tôt pour dire si le couvre-feu avait montré ses premiers effets. Dès la semaine prochaine, une évaluation pourra être faite pour éventuellement durcir les mesures prises.

Depuis le début de son application, 32 033 contrôles ont été effectués, pour 4 777 verbalisations.

"Le mois de novembre sera éprouvant", a ajouté Jean Castex. "Les cas positifs d'aujourd'hui sont les patients hospitalisés de demain."

Selon le Premier ministre, le taux d'incidence, c'est à dire le nombre de cas confirmé de Covid-19 pour 100.000 habitants, a progressé de 40% en une semaine, pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours.