SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE "BLACK FRIDAY" TOUJOURS CONTESTÉ, DE PLUS EN PLUS POPULAIRE

Vendredi 4 Décembre - 08:15

Économie


Une tempête dans une boutique ? Non, le Black Friday. - © Instagram
Après avoir été décalée d'une semaine, la journée de rabais a lieu ce vendredi.


C'est parti pour la chasse aux bonnes affaires !

Le "Black Friday", prévu le 28 septembre, avait été décalé d'une semaine par le gouvernement.

Cette journée, qui pourrait permettre aux Français de dépenser une partie de l'argent économisé pendant le confinement, ne profite pas qu'aux e-commerçants. La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris a évoqué une opération pesant "six milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont cinq dans les magasins physiques".

Budget moyen de 245 euros


Elle reste régulièrement stigmatisée en "symbole (...) d'une société de surproduction" et de "surconsommation" par certaines associations, notamment écologistes... mais aussi par certaines entreprises.

Mais, les Français, marqués par la crise économique, "évoluent vers une consommation plus pragmatique donnant la part belle au prix des produits par rapport aux attentes d'ordre écologique ou sociétal", a estimé fin novembre Pierre Santamaria, directeur associé EY.

Le cabinet d'audit a réalisé une étude auprès de quelque 15.000 personnes dans 20 pays (dont plus de 1.000 en France) concluant que "les attentes exprimées après le premier confinement en faveur de produits locaux ou respectueux de l'environnement laissent (aujourd'hui) place à des considérations plus pratiques et moins altruistes", à commencer par le prix.

Ainsi, "trois quarts des Français interrogés sont préoccupés par des enjeux personnels, prix bas, santé, qualité des produits achetés", contre "seulement un quart" par des enjeux sociétaux ou écologiques. "En juillet, la proportion était respectivement de 69% contre 31%", note EY.

Gare aux arnaques


Dans ce contexte, nombreux sont ceux à vouloir profiter de ces promotions pour préparer les cadeaux de Noël, selon une autre étude, cette fois de PWC, qui attend un budget moyen de 245 euros en 2020, en hausse de 5% par rapport à 2019.

Attention quand même: l'association de consommateurs UFC-Que Choisir a récemment mis en garde contre "les nombreuses arnaques et fausses promos du Black Friday", car certaines enseignes exercent un "tour de passe-passe invisible pour les consommateurs, qui permet de leur vendre les mêmes produits, aux mêmes prix tout en leur faisant croire à une bonne affaire".