SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

INCENDIE MORTEL DE VILLEURBANNE : LE GESTE HÉROÏQUE D'UN VOISIN

Vendredi 27 Novembre - 08:16

Actu. locale


Le quartier de la Perralière à Villeurbanne - © Google Street View
Malgré le courage de cet homme, qui n'a pas hésité à s'engouffrer dans l'appartement en flammes, les deux soeurs ont succombé à leurs blessures.


Dans Le Progrès, Sébastien relate cette soirée dramatique, dans la nuit de mercredi à jeudi, qui a coûté la vie à deux soeurs de 79 et 83 ans.

Cet homme vit quatre étages en dessous de l'appartement qui s'est embrasé brutalement, n'a pas hésité à braver le danger, pendant que sa compagne évacuait les résidents de leur propre palier.

"Mon instinct m'a guidé"


"J'ai suivi un voisin du 8e , qui montait aussi en courant. Il m'a dit : “C'est trop noir. Je n'arrive pas à rentrer dedans.” Il a commencé à taper aux portes pour faire sortir les gens. Moi, je suis rentré. Nos appartements sont faits à peu près pareil. J'y suis allé à l'aveugle. On ne pouvait clairement rien voir. Il y avait énormément de fumée noire et épaisse, des flammes, c'était apocalyptique. Je pouvais à peine ouvrir les yeux et respirer", se souvient-il dans les colonnes du quotidien lyonnais. .

"Je suis allé jusqu'au salon, guidé par les voix que j'entendais. L'une des victimes était sur le canapé. [...] Elles étaient déjà quasiment nues, elles avaient brûlé. Une partie de leurs vêtements était en feu."

"Je n'ai pas réfléchi, j'ai vu deux êtres humains, mon instinct m'a guidé. J'ai occulté les flammes" dit-il pour expliquer son geste.

Une fois les victimes évacuées, il veille sur elle avec la gardienne de l'immeuble, en attendant les secours.

Les deux femmes, évacuées à l'hôpital dans un état grave, ne survivront pas.

L'enquête se poursuit pour déterminer les causes exactes du sinistre.

La police scientifique et le service régional d'identité judiciaire ont mené des constatations approfondies ce jeudi.