SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

DÉCONFINEMENT : 100 À 150 000 POSTES À POURVOIR DANS LA RESTAURATION

Vendredi 14 Mai - 06:00

COVID-19


Tables de restaurant
À quelques jours de la réouverture des restaurants, le 19 mai, les patrons peinent à boucler le recrutement de leurs équipes. Après des mois d'arrêt, de nombreux salariés ont quitté le secteur.


C'est l'un des nombreux effets des confinements successifs, la main d'œuvre manque dans le secteur de la restauration. Le recrutement, en vue des premières réouvertures ce 19 mai est devenu un véritable casse-tête.

Certes, la reprise concerne uniquement les établissements qui ont des terrasses, qui seront réduites à 50 % de leur capacité, mais les gérants de bars et de restaurants travaillent déjà sur le 9 juin. À cette date, les terrasses ne seront plus soumises à une jauge et les salles de restaurant pourront s'ouvrir avec une capacité limitée à 50 %, surtout le couvre feu passera à 23h.



Mais ce qui manque désormais c'est la main d'œuvre. L'UMIH, estime qu'il y a entre 100 000 et 150 000 postes à pourvoir. "Des gens ont quitté le métier parce qu'ils ne voyaient pas le bout du tunnel, explique Thierry Fontaine, le patron du syndicat de la restauration et de l'hôtellerie dans le Rhône, ils n'étaient pas chefs d'entreprise et donc pas liés financièrement, ils sont donc partis ailleurs. Certains ont aussi découvert une nouvelle vie.

"Encore deux à trois années assez difficiles"


Cependant, de nouveaux venus candidatent mais il faut encore les former. "Cela va prendre du temps, estime Thierry Fontaine, on va avoir encore deux à trois années difficiles, il va falloir tenir si on veut que le métier perdure et que la qualité de service soit au rendez-vous".