SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

COVID-19 : UN NOMBRE DE DÉCÈS RECORD EN FRANCE CE MARDI

Mardi 31 Mars - 21:03

France


L'épidémie de coronavirus progresse. - © DR
La France a enregistré mardi une nouvelle hausse record du nombre de morts du coronavirus: près de 500 en 24 heures, soit un décès toutes les trois minutes.


Selon le dernier bilan des autorités, l'épidémie a tué 3.523 personnes au total, dont 499 depuis lundi. Le nombre de patients en réanimation a lui plus que doublé en une semaine et atteignait mardi soir 5.565 (+458).

"Une situation inédite en France"


Le chiffre de décès en France dépasse désormais le bilan officiel en Chine (3.305). Mais de nombreux experts, se basant notamment sur le nombre élevé d'urnes funéraires que les familles ont commencé à récupérer en Chine, estiment le nombre officiel chinois largement sous-estimé.

"Cette situation est totalement inédite dans l'histoire de la médecine française", a souligné le directeur général de la Santé Jérôme Salomon lors de son point presse quotidien.

Alors que l'île-de-France et la région Grand Est restent particulièrement sous tension, les transferts de malades graves vers des zones moins touchées par l'épidémie se poursuivent. Depuis la première opération de ce type le 18 mars, "288 patients lourds ont été transférés vers des régions moins en tension et ce nombre est amené à progresser dans les jours et semaines qui viennent", a indiqué le Pr Salomon.

La France va produire plus de masques et de respirateurs


Critiqué pour le manque de protections auquel est confronté le pays, le président Emmanuel Macron a annoncé que la France allait changer de vitesse dans la production de masques et respirateurs.

À l'issue de sa visite dans l'une des quatre usines françaises de masques, mardi près d'Angers (Maine-et-Loire), le chef de l'Etat a promis quatre milliards d'euros pour financer des commandes "en médicaments, respirateurs et masques": la "priorité aujourd'hui est de produire davantage en France et en Europe", a-t-il insisté. Il vise une production de "plus de 10 millions" de masques par semaine en France fin avril et "l'indépendance pleine et entière" d'ici la fin de l'année.

Pour répondre aux besoins, la France a dû commander un milliard de masques et organise un "pont aérien" avec la Chine, après une première livraison lundi, une seconde cargaison de 12 millions de masques est attendue mercredi. Le pays a d'ores et déjà passé "des commandes supplémentaires", selon Emmanuel Macron. Outre la production de masques (FFP2, chirurgicaux et autres types vu que 85 prototypes ont été homologués), un consortium d'industriels s'est créé avec l'objectif de fabriquer d'ici mi-mai 10.000 respirateurs.