SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AIN : LE DÉPARTEMENT DIT NON À LA FUSION DES COMMUNES DE SEYSSEL

Mercredi 17 Juillet - 05:14

Actu. locale


Seyssel - © Facebook région Auvergne-Rhône-Alpes © Michel Pérès
Le Conseil Départemental de l'Ain a réaffirmé son opposition au projet de fusion des deux communes de Seyssel.


L'une est située dans l'Ain, l'autre en Haute-Savoie, seul le fleuve Rhône les séparent. Les deux veulent fusionner et seraient rattachées dans ce cas à la Haute-Savoie. Mais pour cela, il faut l'accord des deux départements, c'est la loi. Si la Haute-Savoie a donné son feu vert, l'Ain n'est pas d'accord.

"Il n'est pas question de laisser dépecer le département"

Il y a quelques jours, à l'Assemblée Nationale, deux députés haut-savoyards ont tenté de faire passer un amendement pour forcer les choses. Mais le Gouvernement a décidé de le retirer et de le repousser car il prévoit de traiter le sujet dans le cadre d'un prochain projet de loi.

"Le sujet est de préserver l'intégrité territoriale du département", explique François Genest, le directeur de cabinet du président du conseil départemental de l'Ain

"L'Ain est positionné entre Lyon et Genève avec des forces d'attraction qui sont extrêmement fortes, et le Conseil Départemental est convaincu de l'importance de préserver ses frontières, qu'il s'agisse de Seyssel ou d'autres communes qui seraient tentées de rejoindre d'autres collectivités", poursuit-il.

Pour le département de l'Ain, accepter cette fusion serait donc synonyme, en quelque sorte, d'ouvrir la boite de Pandore, et d'un certain affaiblissement.

"Nous sommes attachés à cette unité car c'est le gage de l'existence, sur la durée, du département", conclut-il

Jean Deguerry, le président du Département de l'Ain va adresser un courrier cette semaine à Sébastien Lecornu, le ministre en charge de la cohésion des territoires, pour lui exposer sa position et demander à être reçu.