SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

PANNE DES NUMÉROS D'URGENCE: UNE ENQUÊTE SOLLICITÉE APRÈS UN DÉCÈS

Jeudi 3 Juin - 13:26

France


Smartphone
Une enquête administrative a été "sollicitée par l'Agence régionale de santé" après le décès d'un homme de 63 ans mercredi soir, aux urgences de l'hôpital de Vannes, lors de la panne des numéros d'urgence téléphoniques, a annoncé jeudi la préfecture du Morbihan dans un communiqué.


"Dans le département du Morbihan, la préfecture, l'Agence régionale de Santé Bretagne et le Centre hospitalier de Vannes confirment le décès d'un patient de 63 ans, hier soir, au service des urgences de l'hôpital de Vannes. D'après les premiers éléments communiqués par la famille, cette personne avait été conduite par un proche au centre hospitalier, au vu des difficultés techniques rencontrées pour appeler les services de secours (15, 112)", a indiqué la préfecture.

Elle précise qu'à ce stade "il n'est pas encore possible de mesurer tout l'impact de cette panne".

Lors d'une conférence de presse ce jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin avait indiqué que ce patient souffrait de troubles cardiovasculaires et n'avait pas "pu joindre les services de secours à temps".

La panne d'un équipement chargé d'acheminer les appels a entravé massivement l'accès aux numéros d'urgence (15 pour le Samu; 17 pour la police; 18 pour les pompiers; 112 pour le numéro d'urgence unique européen) et aux lignes fixes mercredi après-midi jusqu'à minuit, rendant de nombreux services de secours difficiles à joindre par le public à travers la France.

Des difficultés toujours en cours


Selon le ministre de la Santé, Olivier Véran, une dizaine de régions étaient toujours affectées par la panne ce jeudi midi.

"C'est instable. J'ai des remontées à l'instant de onze régions, ou dix régions, de France dans lesquelles il y a encore des appels parfois aléatoires. Pas du tout dans la même ampleur de ce qui a été perçu hier mais avec encore des difficultés", a déclaré le ministre lors d'une visite auprès des équipes du Samu de l'hôpital parisien de Necker, appelant à "absolument solutionner (ce problème) au plus vite".

Une situation "sous contrôle"


De son côté, le PDG d'Orange, Stéphane Richard, se veut rassurant. "Il y a eu un certains nombres de perturbations très limitées pendant la matinée. Au moment où nous parlons, l'ensemble de ces numéros d'urgence fonctionnement normalement", a-t-il indiqué jeudi au JT de 13H de TF1. "La situation est sous contrôle".



Revenez plus tard pour un autre sondage ! ;)