SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

AFFAIRE MAËLYS : LE PÈRE DE LA FILLETTE DEMANDE UNE REQUALIFICATION DES FAITS

Lundi 7 Octobre - 08:15

Actu. locale


Maëlys de Araujo - © Facebook Jennifer Cleyet Marrel
Il veut que la préméditation soit retenue, pour alourdir la peine encourue par le principal suspect, Nordahl Lelandais.


Alors que les juges sont tout près de clore leur instruction, le père de Maëlys, enlevée puis tuée à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, fin août 2017, est sorti de son silence dans Aujourd'hui en France.

Joachim de Araujo demande à la justice une requalification des faits. Il veut que la préméditation soit retenue contre le principal suspect, Nordahl Lelandais, actuellement poursuivi pour meurtre.

En jeu : la durée maximale de la peine encourue


Si sa demande est acceptée, l'ancien militaire sera renvoyé devant la cour d'assises de l'Isère pour assassinat, et non pour meurtre.

Ce qui est en jeu, c'est la durée de la peine encourue.

En cas d'assassinat, Lelandais risquerait la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté illimitée. C'est-à-dire aucun espoir pour lui de sortir de prison.

La difficile question de l'agression sexuelle


Ce qu'avance le papa de Maelys, c'est que l'enlèvement de sa fille, à 2 ou 3h du matin, n'était pas du au hasard.

Lelandais a toujours affirmé que la mort de la fillette était un accident, ce que ses parents refusent de croire.

Se pose aussi la question de savoir s'il a ou non violé sa jeune victime.

Nordahl Lelandais l'aurait avoué à un codétenu mais le suspect, par ailleurs mis en examen pour agression sexuelle sur deux de ses petites cousines, a toujours nié ces propos.

La justice, elle, n'a jamais pu formellement établir d'agression sexuelle à l'encontre de la petite Maëlys.